Actu

Le leader d’Alliage, Quentin Elias, est mort

Le leader d’Alliage, Quentin Elias, est mort

27 février 2014 | PAR Marie Boscher

La mort de l’ancien leader du boys band Alliage, survenue dans la nuit de mercredi à jeudi à New York, a été annoncée sur sa page Facebook officielle. Retour sur une descente aux enfers tragique.

Le boys band Alliage a connu un succès éclair à la fin des années 90 avec des tubes comme Baila ou Lucy. Quentin Elias s’en sépare en 1999 pour se lancer dans une carrière solo alors que le groupe continue de flirter avec le haut des charts. C’est un échec, son single Always The Last To Say Goodbye est boudé par les radios. La mode des boys band est terminée en France et son image de leader d’Alliage lui colle à la peau. Il peine à se créer un nouvel univers et part tenter sa chance aux États-Unis. Le succès le fuit mais Quentin Elias cherche la gloire à tout prix.

Tout bodybuildé qu’il est, il se lance alors dans une toute autre carrière, le porno gay, où il officie sous le surnom éloquent de Q. Comme beaucoup de starlettes déchues, Quentin Elias fait une apparition éclair dans le monde de la téléréalité sur NRJ12 en 2012.

Les causes de son décès sont encore inconnues mais les agents de Quentin Elias ont évoqué la piste d’une crise cardiaque foudroyante. Il avait 39 ans.

Visuels : Capture d’écran du clip Lucy de Quentin Elias © Vevo

François Hollande est pour une nouvelle ambition culturelle
Jennifer Lopez héroïne de sa propre série policière
Marie Boscher

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *