Actu
Le CCN – Ballet de Lorraine se bat contre l’annonce d’une diminution de 10% de ses subventions par la Région Grand Est.

Le CCN – Ballet de Lorraine se bat contre l’annonce d’une diminution de 10% de ses subventions par la Région Grand Est.

23 octobre 2022 | PAR Chloé Coppalle

Lors de la représentation du spectacle mêlant les pièces NO OCO et Static Shot à l’Opéra National de Lorraine ce mercredi, nous apprenions que la région Grand Est décida de diminuer de 10% les coûts de certaines institutions culturelles, telles que le Ballet de Lorraine. 

Ce jeudi 20 octobre, le monde de la culture s’est réuni devant le Conseil Régional de Strasbourg pour exprimer sa colère face à une baisse de coût des subventions de certaines structures à hauteur de 10%. La veille, la Région Grand Est avait pourtant publié un communiqué sur son site internet pour démentir l’information. Le document, intitulé Pas de rabais pour la culture ! évoque au contraire qu’une augmentation du budget culturel régional de 8 millions d’euros sera voté en Séance plénière en décembre 2022.

Seulement, voilà : la hausse des 8 millions sera versée en investissement, c’est-à-dire qu’elle concernera achats et rénovations de patrimoine. C’est d’ailleurs ce en quoi la région mise, puisqu’elle explique souhaiter investir 3 millions d’euros dans des installations permettant une  « rénovation énergétique des lieux de Culture ». Le problème est qu’aucune information n’a été transmise concernant la destination des 5 millions d’euros restant. De plus, le budget alloué aux infrastructures, comme les troupes telles que le Ballet de Lorraine, n’est pas adressé à la rénovation des lieux dans lesquels ils jouent. Les ballets ne sont pas responsables de l’entretien des lieux culturels. Le budget qui leur est alloué sert à financer la création des spectacles, la régie technique (costume, éclairage, scénographie …), à payer les salaires des intervenants, les interventions dans les écoles etc. Ainsi, les 10% récupérés dans le budget de la troupe seront-ils à des financements en investissement ? Bien sûr que cette rénovation est importante, c’est évident. Mais la rénovation énergétique et autre gestion patrimoniale ne concerne pas le financement adressé aux troupes, à la création contemporaine, et au spectacle. Ainsi, à quoi servira cette diminution de la dotation budgétaire du CNN – Ballet de Lorraine ? À financer ces 8 millions ? À d’autres missions culturelles ? 

Dans une lettre ouverte adressée à Jean Rottner, président de la Région Grand Est qui a signé le communiqué cité ci-dessus, la présidente du ballet Patricia Stibbe et son directeur général Petter Jacobsson dénoncent une perte de 100 000 euros. Ils rappellent également que nous sommes déjà tous touchés par les ravages de l’inflation, et qu’une telle perte représente des postes au sein du ballet. À juste titre, les deux professionnels rappellent que le Ballet de Lorraine a été quand même nommé meilleure Compagnie de danse française 2021/2022 par le syndicat professionnel de la Critique (ce qui n’est pas rien). Pourtant humbles, ces troupes d’excellence se démènent pour proposer à leurs publics des spectacles toujours plus innovants, et des ateliers de médiations à l’encontre de tous les publics. De ce fait, une baisse des subventions pourrait toucher à ces actions, alors que le budget de la Culture avait augmenté de 273 M€, soit +7,5% par rapport à 2021. (Source : culture.gouv)

Visuel : spectacle NO OCO – chorégraphe : Loïc Touzé ©Laurent Philippe

Fondation Pernod Ricard 23ème prix
Musidora qui êtes-vous?
Chloé Coppalle

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture
Registration