Actu
L’agenda culture de la semaine du 29 juin

L’agenda culture de la semaine du 29 juin

29 juin 2020 | PAR La Rédaction

 Des festivals, des expositions, des concerts… un programme varié pour ce début du mois de juillet !

Hexagone- Gare de Lyon 

Hexagone c’est le nom de l’exposition de Eric Bouvet et Yan Morvan inauguré ce lundi 29 juin. Cette exposition regroupe un travail effectué sur ces deux dernières années. Le duo de photographes questionne à travers ses clichés récoltés aux quatre coins du territoire  « Qu’est-ce qu’être français ? ». L’exposition  en collaboration avec SNCF Gares & Connexions se tient du 25 juin au 1er septembre 2020 à Gare de Lyon ainsi qu’à la gare d’Avignon TGV. 

Festival de Cabourg

La 34e édition du Festival du Film de Cabourg a bien lieu dans le respect des règles sanitaires en vigueur. Le festival du film Romantique aura lieu sur 3 jours (au lieu de 5) cette année du 29 juin au 1 juillet. Le Grand Prix sera dévoilé lors de la cérémonie lundi 29 juin à partir de 20h30. Pour y participer, il faut impérativement acheter ses places à la billetterie du Festival au Casino de Cabourg, toutes les informations pratiques ici

Centre Pompidou 

Mercredi 1 juillet le centre Pompidou vous accueille pour une exposition consacrée à Christo et Jeanne-Claude. CHRISTO ET JEANNE-CLAUDE, Paris ! retrace l’histoire du projet fou d’empaqueter le Pont-Neuf à Paris. Réservation obligatoire sur la billetterie en ligne. 

 

Arte

La série danoise culte The Killing est diffusée les jeudis à 20h55 à partir de jeudi 2 juillet jusqu’au 3 septembre 2020. Thriller sombre et haletant, la série The Killing explore les tourments de la société danoise et la personnalité complexe de l’enquêtrice Sarah Lund. Basée sur trois saisons : trois enquêtes avec un jour d’investigation par épisode Les épisodes sont aussi à voir en ligne sur arte.tv en intégralité depuis le 25 juin. 

Débat au Centre Pompidou – « Discriminations raciales : que peut faire la culture ? »

Le 2 juillet à 18h30 le Centre Pompidou ,pour un débat en résonance avec l’actualité, accueillera Catherine David (commissaire du Musée National d’Art Moderne), Cédric Fauq (commissaire au Palais de Tokyo), Nadia Yala Kisukidi (Maîtresse de conférences en philosophie à l’Université Paris 8), Christine Macel (Conservatrice en cheffe au Centre Pompidou), Frédéric Régent (Maître de conférences en histoire à l’Université Paris 1), Barthélémy Toguo (artiste dont l’œuvre Rédemption sera exposée dans le Forum du Centre Pompidou dès le 1er juillet)   « Discriminations raciales : que peut faire la culture ? » jeudi 2 juillet. Débat animé par Joseph Confavreux (Mediapart) en amont de l’exposition  Global(e) Resistance  à découvrir au Centre Pompidou du 29 juillet 2020 au 4 janvier 2021. Le débat sera retransmis en live sur la chaîne YouTube du Centre Pompidou. 

Début de plaines d’artistes à la Villette

Du 2 juillet au 2 août, la Villette met à la disposition  de plus de 250 artistes, toutes disciplines confondues ses espaces intérieurs et extérieurs (Grande Halle, Folies, Le Périphérique, pelouses, jardins … ). L’objectif est d’inviter le public à découvrir, en accès libre et gratuit et dans les conditions sanitaires requises, le travail de recherche, de répétition, de construction et de création en cours d’élaboration. Ainsi, spectacles, concerts et expositions laissent la place à la découverte des coulisses de la création.

Nuits Electriques – MUma 

Jeux d’ombres et de lumières, clair-obscur, contre-jour, premières publicités au néon… XIXe siècle voit le paysage nocturne évoluer radicalement avec l’apparition de l’éclairage artificiel. La nuit s’illumine au gré des néons éblouissants ou des éclairages tamisés. Le MumA explore avec l’exposition Nuits électriques la perception de l’éclairage artificiel urbain dans la peinture européenne pour la première fois. Inauguration de l’exposition le 3 juillet. 

Les éclatantes – Cité des sciences et de l’industrie

Ce vendredi 3 juillet 2020, la Cité des sciences et de l’industrie ouvre ses portes au groupe parisien électro pop Isaac Delusion pour un concert unique et à 80 transats pour observer les étoiles après ce concert. Les places étant très limitées, le concert sera retransmis en direct sur les réseaux sociaux, pour le plaisir de tous.

Visuel: © Pompidou – Julieta

Une rentrée horrifiquement réjouissante à l’Opéra Comique
Collections intimes de Françoise Huguier
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *