Actu
La revue de web de la semaine

La revue de web de la semaine

27 avril 2014 | PAR Amelie Blaustein Niddam

 Une revue de presse qui navigue entre bruits de couloirs et militantisme anti-raciste et anti-misogynie. Non, ce n’est pas un pot-pourri !

Des nouvelles des pratiques des villes Front National. A Villers-Cotterêts, ville où mourut le général Dumas, fils d’esclave, la commémoration de l’abolition de l’esclavage n’aura plus lieu, c’est à lire dans le Figaro

La ministre de l’écologie a beau démentir, la rumeur bat son plein. Ségolène Royal a-t-elle vraiment interdit les décolletés dans son ministère ? Le Parisien revient sur cette liste à la Prévert d’interdits plus foutraques les uns que les autres.

Girl Power ! Les turques ont bien raison de l’ouvrir pour demander aux hommes de fermer.. leurs cuisses. Toute fille sait que dans le métro, elle sera compressée contre le mur car monsieur a besoin d’être à l’aise. Le hashtag #bacaklarinitopla (« Serre tes jambes ») fleuri et fait des petits en Europe. A lire sur Terra Fémina.

Oh Purée ! Le Fini parti, c’est fini ! Cette pratique marseillaise permettait aux éboueurs de quitter leur travail une fois fini. C’est à lire, forcement dans La Provence. Autant vous dire que la ville craint une grève phénoménale, d’autant plus que le maire réélu Jean-Claude Gaudin avait affirmé ne pas vouloir toucher à cette institution très locale. Le tribunal administratif en a décidé autrement.

Rire gras… Dodo la Saumure, le célèbre fournisseur de filles de l’ancien patron du FMI se paie une blague, il vient d’ouvrir un club de charme portant le doux nom de DSK. A lire dans La Dernière Heure

Soldes. C’est ce que propose la ville de Détroit pour sortir du marasme. Elle vend ses maisons aux enchères. Prix de départ : 1000 $ ,à lire dans le Huffigton Post

[BANC D’ESSAI]: Notre Best-of des soins dédiés aux femmes enceintes
[Critique] « Un Voyage » Samuel Benchetrit et Anna Mouglalis s’égarent dans un naufrage ridicule
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture