Actu
La dernière danse de Carlotta Ikeda

La dernière danse de Carlotta Ikeda

25 septembre 2014 | PAR Fanny Bernardon

Née à Fukui, au bord de la Mer du Japon, Carlotta Ikeda, célèbre danseuse et chorégraphe de butô est décédée ce mercredi 24 septembre 2014. 

C’est à dix neuf ans que la jeune Sanae Ikeda réalise ses premiers pas de danse, à partir de là, cet art ne la quittera plus et elle y consacrera sa vie. En 1981, son talent éclate au grand jour dans le spectacle Utt dans lequel elle réalisera un solo inoubliable, maîtrisant l’équilibre parfait entre harmonie et chaos. En 2012, elle  ravissait Paris et le Parc de la Vilette dans Medea.

Carlotta Ikeda aimait à parler de la danse des ténèbres qu’elle connaît si bien, le butô. Une danse qui se dispute violence et silence, horreur et beauté. Créé par des chorégraphes japonais à la fin des années cinquante, le butô apparaît comme un exorcisme après les catastrophes de Hiroshima et Nagasaki. Danseurs et danseuses se peignent le corps en blanc de façon à être tous uniformes et à rendre le meilleur hommage qui soit à cette danse, génératrice d’émotions fortes. Les spectacles de butô en somme ne laissent que très rarement leur public s’en sortir indemne.

Considérée comme l’une des plus grandes danseuses de butô, Carlotta Ikeda qui portait ce prénom en référence à la danseuse Carlotta Grisi, s’est éteinte des suites d’un cancer à l’âge de 73 ans. Celle dont le nom japonais Sanae signifie « pousse de riz » a marqué durablement l’univers de la danse et la Compagnie Ariadone qu’elle a fondée en 1974.

Malgré l’annonce de sa mort, sa compagnie de danse a décidé de maintenir les représentations de Utt, son dernier spectacle, qui auront lieu à Bordeaux du 10 au 17 octobre au Glob théâtre de la ville.

Retour en images sur le travail d’une illustre artiste.

 

Visuels à la Une : © Site du Glob théâtre de Bordeaux – Pierre Planchenault / Visuels : @ Captures d’écran – Site de la Dorothy’s Gallery

Roger Rabbit selon Steve Cutts
Grand Prix de l’Académie Française, la première selection
Fanny Bernardon

One thought on “La dernière danse de Carlotta Ikeda”

Commentaire(s)

  • Je l’ai découverte au Théâtre de la Ville voilà environ une trentaine d’années… Merveilleuse danseuse, impressionnante!
    Je suis restée longtemps bouleversée par sa prestation unique en son genre. Elle restera une pépite dans mon cœur.

    septembre 26, 2014 at 11 h 08 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture