Actu

Kirill Serebrennikov arrêté à Moscou

Kirill Serebrennikov arrêté à Moscou

25 mai 2017 | PAR Christophe Candoni

 

Connu en France pour avoir présenté plusieurs spectacles au Théâtre de Chaillot puis au Festival d’Avignon, le metteur en scène Kirill Serebrennikov a été arrêté et assigné à résidence par les autorités policières russes le 23 mai 2017.

Fondateur du Studio 7 et directeur du Gogol Center de Moscou depuis 2012, l’artiste dissident Kirill Serebrennikov est l’auteur d’un théâtre politiquement engagé et contestataire, à l’image des Âmes mortes, flamboyant spectacle inspiré d’un fleuron de la littérature patrimoniale qui dresse le portrait d’une Russie contemporaine totalement corrompue et à la dérive. L’artiste, cinéaste, metteur en scène de théâtre et d’opéra, qui fait l’objet de menaces et de pressions constantes exercées par le pouvoir a vu son théâtre comme son domicile perquisitionnés dans le cadre d’une enquête autour d’un présumé détournement de fonds publics.

David Bobée avec qui il entretient un long compagnonnage artistique (la co-mise en scène de Metamorphosis entre autres) apporte son soutien à celui qu’il appelle son « frère artistique » et réagit en ces termes : « Je veux ici témoigner de la probité de Kirill Serebrennikov que je connais comme mon frère, je veux être le témoin de son engagement et de son courage à affirmer un art politique dans un contexte difficile, souvent violent, celui de la Russie contemporaine. Accusé de tous les maux depuis de nombreuses années, ce trublion génial de la scène théâtrale et du cinéma russe est aujourd’hui mis à mal par les autorités de son pays qui ont décidé d’inventer un prétexte délirant pour l’empêcher de faire l’art contestataire qui est le sien. (…) Il ne fait, à mes yeux, aucun doute que cette accusation calomnieuse de détournement de fonds public est une mascarade politique visant à museler celui dont la liberté d’expression anime la scène moscovite et internationale. C’est un artiste, perçu comme opposant, que l’on veut ainsi taire. »

 

 

L’agenda des vernissages de la semaine du 25 mai
« Nothingwood », un docu complètement allumé sur la plus grande star du ciné afghan [Cannes 2017, Quinzaine]
Christophe Candoni
Christophe est né le 10 mai 1986. Lors de ses études de lettres modernes pendant cinq ans à l’Université d’Amiens, il a validé deux mémoires sur le théâtre de Bernard-Marie Koltès et de Paul Claudel. Actuellement, Christophe Candoni s'apprête à présenter un nouveau master dans les études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle (Paris III).Spectateur enthousiaste, curieux et critique, il s’intéresse particulièrement à la mise en scène contemporaine européenne (Warlikowski, Ostermeier…), au théâtre classique et contemporain, au jeu de l’acteur. Il a fait de la musique (pratique le violon) et du théâtre amateur. Ses goûts le portent vers la littérature, l’opéra, et l’Italie.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *