Actu

Facebook a du plomb dans l’aile

Facebook a du plomb dans l’aile

05 mai 2013 | PAR Marie Pichereau

D’après de récentes études le plus célèbre des réseaux sociaux connaitrait un vaste abandon de la part de ses utilisateurs. La concurrence infatigable et l’ennui y seraiient pour beaucoup….

facebook-graveyard-image-1-689921216Peut-on alors déjà parler de déclin pour ce chef-d’oeuvre made in Pao Alto? La perte des utilisateurs se chiffrerait en millions, qui plus est ce désengouement « facebookien » se produirait dans certains des marchés les plus productifs. En premier lieu, les pays occidentaux qui font face à ce phénomène depuis quelques mois. En termes de chiffres selon la société SocialBaker, aux Etats-unis par exemple, Facebook aurait perdu près de 8.6 millions d’utilisateurs soit 5% de 158 millions inscrits. La France et l’Allemagne suivent le mouvement avec des chiffres proportionnels au nombre d’inscrits : 118 720 désaffections en France pour 25 millions d’utilisateurs actifs.

Ce désintérêt des Français a été également appuyé par un sondage publié sur Numerama en mars dernier, qui annonçait qu’un Français sur trois « envisagerait » de quitter le réseau social. Il écrit en sus que « Ce pourcentage augmente sensiblement auprès des jeunes âgés de 15 à 19 ans et que chez les plus jeunes, 49 % des 15-19 ans ont déjà songé à quitter Facebook et 21 % l’utilisent moins ».

instagram-twitter-mobile1En règle générale c’est surtout le temps de connectivité qui diminue chez les utilisateurs. La faute à une concurrence déchainée. Facebook n’est plus le seul à proposer ce genre de service et certains reprennent son concept en l’améliorant et en le rendant encore plus ludique. Ces nouvelles applications sont dangereuses pour l’enseigne au un milliard d’inscrits. Mark Zuckerberg acquiesçait d’ailleurs cette nouvelle épidémie dans son rapport annuel : « Certains des utilisateurs, particulièrement les jeunes, se dirigent vers d’autres produits et services, parfois utilisés comme substituts ». Le grand concurrent de la marque c’est Instagram. Une application récréative qui permet de poster des photos après avoir choisi un filtre pour transformer ses effets. Une fois postée sur Instagram, il est possible de les partager sur Facebook, Twitter et Tumblr. La Photo est réinventée et Facebook écarté….

imagesTwitter se place en bonne position mais d’autres applications battent des records. WeChat a dépassé les 300 millions d’utilisateurs en janvier, deux ans seulement après son lancement. Pareil pour Viber, qui permet de textoter et appeler ses amis gratuitement et même d’envoyer des « autocollants ». Path, le réseau social exclusivement mobile et fondé par Dave Morin (un ancien de Facebook), a atteint les neuf millions d’utilisateurs. L’augmentation du désistement qui s’additionne à l’ennui et à l’apparition de nouvelles applications était donc « presque inévitable », même si les intéressés font tout pour combattre la concurrence. En avril dernier, Mark Zuckerberg avait lancé Facebook Home, une super-application du réseau social sur smartphone. L’appli fera un flop.

Visuel : Capture d’écran.

GINO & RITA, la pizza romaine à Paris
Jean-David Chamboredon et Olivier Jay, Génération pigeons
Marie Pichereau

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *