Actu
[ÉTATS-UNIS, Indiana] Levée de boucliers contre une loi autorisant les discriminations envers les LGBT

[ÉTATS-UNIS, Indiana] Levée de boucliers contre une loi autorisant les discriminations envers les LGBT

30 mars 2015 | PAR Jérôme Avenas

La loi promulguée le 26 mars par le gouverneur républicain de l’État de l’Indiana, Mike Pence, fait couler beaucoup d’encre depuis quelques jours. « The New York Times » a relayé les propos de Sarah Warbelow (responsable juridique de « Human Rights Campaign ») qui dénonce les effets discriminatoires certains d’une loi sensée, en premier lieu, protéger la liberté de religion. Sous prétexte de faire valoir sa liberté de culte, un commerçant d’Indiana pourrait avoir le droit de ne pas servir une personne LGBT. Dans un tweet, Hillary Clinton a fait part de sa « tristesse » à l’annonce de la nouvelle. Elle n’est pas la seule à avoir réagi. Ashton Kutcher, Tim Cook, des célébrités du monde du sport ainsi que les organisateurs de la GenCon (convention de jeux qui se tient chaque année à Indianapolis) ont fait part de leur indignation face à une loi signée dans la plus grande discrétion.

Rainbow Flag

Mike Pence se défend d’avoir voulu signer une loi discriminatoire. Il a rappelé avec fermeté que le « Religious Freedom Restoration Act » est avant tout une loi de 1993, signée par Bill Clinton qui garantit à tous citoyens américains sa liberté de religion. Dans les faits, et d’après les propres déclarations de Mike Pence, elle intervient au moment où, « beaucoup de personnes qui ont la foi ont le sentiment que leur liberté de religion est menacée par l’action du gouvernement ». Elle intervient également un an après l’annonce par la Cour suprême de « son refus d’examiner la question du mariage entre personnes du même sexe dans cinq États« , dont celui de l’Indiana, annulant du coup l’interdiction des mariages homosexuels.

Interrogé par George Stephanopoulos, présentateur de la chaîne ABC, Mike Pence s’est vu sommé de répondre par OUI ou par NON à cette question : « Un fleuriste d’Indiana a-t’il désormais le droit de ne pas servir un couple gay pour son mariage ? » Ni oui, ni non, Mike Pence restera muré dans ses éléments de langage jusqu’à la fin de l’entretien.

Steven Spielberg prépare un nouveau film de science fiction
To see in paris (March, 30th)
Jérôme Avenas

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture
Registration