Actu
Enquête préliminaire pour « provocation à la haine raciale » contre Philippe Tesson

Enquête préliminaire pour « provocation à la haine raciale » contre Philippe Tesson

21 janvier 2015 | PAR Audrey Altimare

Invité de l’émission Le Grand direct de l’actu présenté par Jean-Marc Morandini sur Europe 1, le 13 janvier dernier, l’éditorialiste Philippe Tesson a affirmé que les « musulmans […] amènent la merde ». Suite à cette déclaration le parquet de Paris a ouvert une enquête pour « provocation à la haine raciale » à l’encontre du journaliste. 

Lors d’une interview accordée à Jean-Marc Morandini pour Europe1, l’éditorialiste et journaliste Philippe Tesson a déclaré, « ce qui a créé le problème, ce n’est pas les Français […] d’où vient le problème de l’atteinte à la laïcité sinon des musulmans? On le dit ça? Et ben moi je le dis! ». Créant un véritable tollé, plusieurs plaintes anonymes ont depuis été déposées contre l’homme de 86 ans auprès du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA), le parquet de Paris a aussi ouvert une enquête pour « provocation à la haine raciale ».

La polémique est lancée

Ces paroles ont provoqué une levée de bouclier chez certains politiques comme la député écologiste Cécile Duflot, qui appelait sur son compte Twitter à ce que « la réaction contre les propos abjects et l’islamophobie puante de Philippe Tesson » soit « plus forte ». Le député des Bouches du Rhône a quant à lui déclaré, « Philippe Tesson est une honte pour la presse française sa déclaration sur les musulmans est gravissime ».

Pris dans un véritable tourbillon médiatique, le concerné s’est confié au Parisien. Il déclare, « lorsque j’évoque les musulmans, je ne parle pas de l’ensemble de la communauté, j’utilise un terme générique et je pense que tout le monde a compris. […] Je comprends que cela ait pu en blesser certains, je le regrette mais j’ai toujours dit les choses de manière très crue ».

Le 20 janvier, c’était au tour du fils du journaliste, Sylvain Tesson, de prendre sa défense sur les ondes d’Europe1. L’écrivain a affirmé, « quand j’ai vu la tuerie de Charlie Hebdo et l’enflammement d’une partie du monde musulman à la suite de la Une bizarrement, je ne ressens plus beaucoup d’indignation ni de choc quand j’entends des déclarations dont je sais très bien qu’elles ont probablement dépassé les pensées de quelqu’un qui use de la parole avec beaucoup d’enflammement ».

Il y a 10 jours encore, lors de la marche républicaine, les affiches étaient nombreuses à prévenir du danger qui pouvait guetter la France. Avec la multiplication des actes anti-musulmans, depuis l’attaque de la rédaction de Charlie Hebdo, et les déclarations de personnalités médiatiques comme Philippe Tesson, le chemin vers une société débarrassée de ses « Beaufs » semble encore long.

Eblouissant Splendid’s par Arthur Nauzyciel
« Je suis le footballeur masqué » : un témoignage sur les coulisses du football français
Audrey Altimare

One thought on “Enquête préliminaire pour « provocation à la haine raciale » contre Philippe Tesson”

Commentaire(s)

  • Louis Lestat

    Je suis entièrement en accord avec monsieur Tesson, qui use là de la liberté d’expression journalistique, pour laquelle des tas de gens ont défilé récemment.

    janvier 22, 2015 at 10 h 39 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *