Actu
Décès de la cinéaste et écrivaine française Nelly Kaplan

Décès de la cinéaste et écrivaine française Nelly Kaplan

12 novembre 2020 | PAR quentin didier

Femme de lettre et femme de cinéma, Nelly Kaplan est l’une des figures de la Nouvelle Vague française.

Née à Buenos Aires de parents juifs originaires de Russie, elle se passionne très tôt pour la littérature. Plus tard c’est le cinéma qui vient animer sa sensibilité artistique. Son amour pour la culture française, et plus particulièrement la littérature et la poésie française, lui font rejoindre l’hexagone en 1953. Nelly Kaplan négocie avec des agences de presse argentines pour être une correspondante sur le sol français afin d’obtenir des accréditations. En arrivant à Paris elle se dirige à la Cinémathèque Française tenue alors par son fondateur Henri Langlois.

Son entrée dans la nouvelle génération d’écrivains et de cinéastes

Nelly Kaplan rencontre rapidement cette « nouvelle vague » du cinéma français et se lie d’amitié avec Abel Gance notamment. En parallèle la jeune artiste parfait son sens littéraire auprès de Philippe Soupault ou Andrée Breton, et commence à écrire des essais aux discours féministes et révolutionnaires.  Après plusieurs documentaires sur les artistes qui l’inspirent (Gustave Moreau, Victor Hugo, mais aussi Abel Gance), Nelly Kaplan son premier et plus important film de fiction : La fiancée du pirate.

Un puissant discours entre féminisme et anarchie

La fiancée du pirate narre l’histoire d’une pauvre orpheline malmenée par les normes patriarcales et archaïques de la bien-pensance. La jeune Marie prend cependant sa revanche sur ce milieu oppressant. Elle finira par remporter son duel contre tout un village baigné dans l’hypocrisie. Nelly Kaplan propose avec cette première fiction, une fable féministe jubilatoire et désinvolte. Le film demeure comme l’une œuvres les plus caractéristiques de son style provocateur presque anarchiste.

Nelly Kaplan s’est éteinte à Genève des suites du Covid-19. « Chevalier de Légion d’honneur » pour l’ensemble de son travail littéraire et cinématographique, elle avait 89 ans.

Visuel ©MEDEF Creative commons

Sabine Weiss remporte le Prix Women In Motion 2020
Agenda des vernissages et expos du 12 novembre
quentin didier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *