Actu
Décès de Giuseppe Rotunno, mythique directeur de la photographie

Décès de Giuseppe Rotunno, mythique directeur de la photographie

10 février 2021 | PAR Manon Bonnenfant

C’est dimanche dernier – à 97 ans – que Giuseppe Rotunno, célèbre grâce à sa collaboration avec le réalisateur légendaire Frederico Fellini, s’est éteint. Retour sur son œuvre de vie, entre passion pour la photographie de cinéma et l’enseignement. 

Né à Rome en 1924, Giuseppe Rotunno se tourna très vite vers le milieu de la photographie, débutant d’abord en tant que photographe. Lorsqu’il est enrôlé dans l’armée italienne en 1942 il acquiert des compétences en cinématographie. Compétences qu’il mit ensuite au service du 7ème art. En effet, ses collaborations avec les cinéastes Frederico Fellini (Huit et demi, Amarcord, La dolce vita) et Luchino Visconti (Le Guépard, Senso) le révélèrent au grand public. Il reçut un nombre important de récompenses, telles que le British Academy Film Award de la meilleure photographie pour All That Jazz (Bob Fosse, 1979), le prix Pietro Bianchi à la Mostra de Venise 1995, ou encore plusieurs Rubans d’argent durant trois décennies.

La reconnaissance de son travail dépassa donc les frontières de l’Italie, par sa nomination aux Oscars (pour All That Jazz), mais aussi par son entrée en 1966 au sein de la « American Society of Cinematographers », devenant de ce fait le tout premier membre non-américain. Laura Delli Colli – nièce d’un autre grand directeur de la photographie italien Tonino Delli Colli – a réagit sur son compte Facebook : « Il laisse derrière lui la rigueur d’une vie extraordinaire, une leçon qui ne cessera de mettre en avant la Grande Beauté de la cinématographie, et que le monde entier continuera de rechercher dans notre pays. Merci. » Sa passion pour la cinématographie fut telle qu’il tint à la faire partager en enseignant depuis 1988 à l’Ecole Nationale de cinéma de Rome.

Une passion qui – comme l’a souligné Laura Delli Colli – perdura encore grâce à l’héritage national et international laissé par Giuseppe Rotunno. 

Visuel : G. Rotunno et F. Fellini sur le tournage de Satyricon (1969).

L’agenda classique et lyrique de la semaine du 09 février 2021
« Le caché de La Poste » : l’enquête sur les coulisses du travail des facteurs de Nicolas Jounin 
Manon Bonnenfant

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture