Bavardages avec William Sheller dans le cadre de Chorus

19 mars 2011 Par Bérénice Clerc | 0 commentaires

William Sheller se fait hélas rare, le festival Chorus nous l’offre au Carré Bellefeuille de Boulogne Billancourt.

Un bel auditorium nous ouvre ses portes neuves, un piano à queue seul entre fumée et pénombre habite l’espace scénique.

Chacun de nous garde en tête une mélodie de Sheller, un rythme une pâte sonore personnelle où les mots taillés dans un français de luxe, brillent et émeuvent à merveille.

Musicien à la formation solide et classique, il décide de se lancer dans le rock et le pop malgré les réticences de son maître ancien disciple de Gabriel Fauré. Il se retrouve piégé dans les affres du Show Bizz et des médias avec Rock’n’dollars, moquerie faussement anglo-saxonne digne des plus beaux playbacks télévisés pour auditeurs ou adolescents crédules. Il décide de quitter tout ce monde absolument opposé à ce qu’est la musique et surtout à son niveau réel. Il revient avec le superbe album Nicolas, suivront d’autres perles, des scènes multiples, des orchestres symphoniques, des quatuors à cordes, des quintettes et des compositions sans mots. Il donne libre court à ses rêveries musicales, agrémentées de mots.

La lumière se baisse dans la salle comble, William Sheller entre en scène en costume chinois sobre et noir, il nous salut et se met au piano.

Il nous fait entrer dans son univers, commence à nous raconter comment il s’est retrouvé à chanter seul au piano, un jour où les frontières de l’Europe existaient encore, ses musiciens se virent confisquer leurs instruments, il dut assurer et se rendit compte de la différence de rapport avec le public induite par la proximité. Il décida ainsi de prendre la route et de raconter l’histoire de ses chansons. Nous sommes chez Wiliam Sheller, il nous raconte une partie de sa vie, de ses inspirations. Les premières notes de Je cours tous seul résonnent, le piano a un son dense, plein, la balance est juste et la salle parfaite pour ce type de concert. Les lumières sont très classe, sobre et varient selon les morceaux, la création est aussi belle que la musique. Le voyage entre chaque chanson est accompagnée de mots et de notes comme lancés pour soutenir ou accompagner le verbe, simplement. William Sheller parle de son enfance, lorsqu’il revient en France après des années aux USA, terre d’origine de son père dans le milieu du Jazz. Yvonne une voisine bretonne l’accueil, lui fait promener le chien. Chez elle l’odeur du poireaux écœure l’enfant qu’il est à l’époque, il ne veut surtout pas rester chez elle pour avoir à manger cette horreur malodorante. Un jour ses parents vont à un concert et le font dormir chez elle… Pour ce moquer elle lui dit qu’il ne reviendront jamais…il ironise nous dit qu’elle est responsable de multiples années de psychanalyse et surtout de l’idée de la superbe chanson Nicolas.

Les compositions de William Sheller sont exceptionnelles, elles laissent à penser qu’elles sont simples comme de la variété, mais vous entrainent dans un univers profond, riche, digne des plus grands compositeurs classiques. Du beau, du très beau piano, des mains agiles rythmées et soutenues par des textes fins, drôles, émouvant et justes. Une certaine mélancolie se dégage de l’univers Sheller, mais celle qui vous donne de l’énergie, de l’espoir de chanter encore et encore pour vivre, avancer le long de la vie parfois caillouteuse.

D’anecdotes en anecdotes il nous parle de son enfance. De retour en France où il découvre ses grands parents maternels. Sa grand-mère est ouvreuse au Théâtre des Champs Elysées et son grand père décorateur à l’opéra Garnier. Il rencontre ainsi l’univers classique, l’opérette et l’Opéra vu des coulisses au cœur de l’action. Il résume en trois phrases Madame Butterfly, fait rire le public et démarre sa version vue du Capitaine.

La poésie des mots simples nous emporte, nous captive, le piano sublime virevolte des Miroirs dans la boue, à Vienne de Barbara réarrangée en passant par Genève, pour croiser les Filles de l’aurore composée une nuit sans sommeil, Fier et fou de vous, Simplement, Loulou, Mon hôtel…

Un été au moment de la sieste lorsqu’il entendit un enfant hurler en boucle avec son ballon à la main « Maman est folle, maman est folle, maman est folle, maman est folle », il dut se lever pour composer la géniale Maman est folle.

Elvira est tellement riche et la composition ciselée exceptionnellement dure à jouer comme A Franchement Parlé ou les Machines absurdes sont jouées avec panache, brio et une simplicité déconcertante.

Un vrai concert où l’artiste est au centre, pour les bonnes raisons, la musique enivrante, des mots poétiques et porteurs, une belle lumière et une force fantastique comme une symphonie. Le public le rappelle encore et encore, il le dit « je n’allais pas partir sans vous la faire quand même ! » Un homme heureux ravit le public déjà conquit. Il ne manquait plus qu’un Vieux Rock’n’Roll pour faire chanter la salle à l’unisson et terminer ce moment de partage dans la joie et la bonne humeur.

Ces bavardages avec William Sheller furent plus qu’agréables, il tient salon autour de ses chansons, la ballade est belle, douce, sentimentale, drôle, forte, multicolore, unique et rare.

William Sheller nous laisse seul, il repart pour sa belle et calme campagne, mais nous gardons l’espoir qu’un album nous arrivera bientôt, riche de notes avec ou sans mot.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire:

array(5) { [0]=> object(WP_Post)#5124 (25) { ["ID"]=> int(411598) ["post_author"]=> string(1) "1" ["post_date"]=> string(19) "2015-08-29 00:00:34" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2015-08-28 22:00:34" ["post_content"]=> string(1540) "

Tentez de remporter, avec Toute La Culture, vos places pour Youth Lagoon à l'Eldorado Music Festival, le 26 Septembre prochain au Café de la Danse.

[gallery ids="411601"]

Pour sa septième édition, l'Eldorado Music Festival revient du 26 au 30 Septembre au Café de la Danse à Paris. Quatre jours de concerts pour tous les goûts. De la Pop nouvelle génération au Rock plus ancien, retrouvez Youth Lagoon pour un show pop et transformiste, Jim Jones pour son  insatiable rock, l'un des petits génie anglais Only Real, Casablanca Drivers, les Daddy Long Legs et bien d'autres. Un dizaine de concert de rêve sur le thème du voyage, l'Eldorado semble bien de retour.

Visuel : © Affiche officielle de l'évènement.

" ["post_title"]=> string(80) "Gagnez 2 places pour Youth Lagoon au Café de la Danse (Eldorado Music Festival)" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(4) "open" ["ping_status"]=> string(4) "open" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(77) "gagnez-2-places-pour-youth-lagoon-au-cafe-de-la-danse-eldorado-music-festival" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2015-08-11 10:52:02" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2015-08-11 08:52:02" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(35) "http://toutelaculture.com/?p=411598" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["post_category"]=> string(1) "0" } [1]=> object(WP_Post)#5125 (25) { ["ID"]=> int(414906) ["post_author"]=> string(5) "46680" ["post_date"]=> string(19) "2015-08-28 15:17:08" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2015-08-28 13:17:08" ["post_content"]=> string(3140) "

C'est une belle surprise qui attendait les fans de Taylor Swift. En concert au Staples Center de Los Angeles, la chanteuse a invité l'actrice Lisa Kudrow à monter sur scène. Ensemble, elles ont interprété Smelly Cat, titre phare que chantait Phoebe dans la série Friends

[gallery ids="414925"]

Actuellement en tournée avec son 1989 World Tour, Taylor Swift ne cesse de surprendre ses fans. En effet, après avoir invité l'ex mannequin Cara Delevingne, Karlie Kloss, Kendall Jenner, John Legend, Matt LeBlanc ou encore Julia Roberts, la chanteuse de 25 ans a demandé à l'actrice Lisa Kudrow de la rejoindre sur scène au Staples Center de Los Angeles ce mercredi. Et le moins que l'on puisse dire c'est que les deux femmes ont enflammé la scène.

Comme le révèle Le Parisien, c'est sur le titre Smelly Cat (Tu pues le chat, dans la version française), chanté par le personnage de Phoebe dans Friends, que Lisa Kudrow et Taylor Swift ont surpris le public. "Médusé, le public a chanté en chœur, comme s’il s’agissait du tube de l’été !" précise le magazine Elle. Pas étonnant quand on sait que la sitcom américaine Friends, créée par Marta Kauffman et David Crane en 1994, a rencontré un franc succès dans de nombreux pays.

Taylor Swift pas à la hauteur du titre ?

Si Taylor Swift était bien la star de son concert, Lisa Kudrow alias Phoebe s'est toutefois permise de donner une petite leçon à l'ex d'Harry Styles. En effet, comme le précise Le Plus du Nouvel Obs, l'actrice "a voulu apprendre à Taylor Swift à ressentir les paroles de son tube pour pouvoir rendre toute l’émotion de la chanson. La popstar s’est exécutée, sous le regard attentif de Lisa Kudrow qui a validé sa performance." Une petite leçon de chant tout en amitié qui a donc bien fait rire le public. Plus tard dans la soirée, Selena Gomez et Justin Timberlake sont eux aussi venus faire le show. Un vrai défilé de stars le concert de Taylor Swift !

  Visuel : © Capture d'écran" ["post_title"]=> string(58) "Lisa Kudrow chante "Smelly Cat" au concert de Taylor Swift" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(4) "open" ["ping_status"]=> string(4) "open" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(56) "lisa-kudrow-chante-smelly-cat-au-concert-de-taylor-swift" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2015-08-28 15:17:08" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2015-08-28 13:17:08" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(35) "http://toutelaculture.com/?p=414906" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["post_category"]=> string(1) "0" } [2]=> object(WP_Post)#5126 (25) { ["ID"]=> int(414188) ["post_author"]=> string(5) "46679" ["post_date"]=> string(19) "2015-08-26 11:21:02" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2015-08-26 09:21:02" ["post_content"]=> string(2593) "

Depuis juillet dernier, le Nouveau Casino accueille son tout jeune directeur, David Delattre. Une nouvelle direction qui promet quelques changements mais aussi une préservation de la scène, désormais mythique, du Nouveau Casino

[gallery ids="414201"] L’une des adresses les plus célèbres et incontournables des nuits de la capitale a récemment changé de propriétaire. À la tête de ce haut lieux des soirées parisiennes depuis juillet dernier, David Delattre accompagné NoHell pour la direction artistique. Alors que le Nouveau Casino fermait ses portes le 8 août dernier, il revient dès vendredi prochain pour une soirée Mechanic qui sera suivie par la soirée Mad Hatter Club du samedi 29. En outre les 4, 5 et 6 septembre prochains, la salle accueillera l’événement Bonjour Paris. En l’espace de trois jours, une équipe d’artistes expérimentés présenteront le fruit de leurs travaux accompagnés par tout ceux sans qui le Nouveau Casino aurait fermé. Ces quelques soirées marqueront le début de la saison qui promet d’être grandiose.

David Delattre souhaite imposer une nouvelle charte graphique ainsi qu'un nouveau logo en clin d'oeil à l'ancien. Même si la salle changera quelques petites choses, la nouvelle direction désire véritablement garder l'esprit de ce qui a fait la légende de l'endroit. En effet, pour ce dernier il est important "de respecter l'identité et l'historique de la salle". Néanmoins, le nouveau directeur compte bien écrire "une nouvelle histoire pour le Nouveau Casino 2.0".

La salle prendra également une nouvelle direction artistique en accueillant des évènements de différents styles musicaux. En effet, le nouveau directeur reste "ouvert à tous types de musique". L'endroit recevra ainsi "aussi bien des collectifs ou labels hip-hop qu'électro" pour ses soirées du vendredi. Les samedis seront quant à eux uniquement réservés à la scène électronique.

Même si le Nouveau Casino 2.0 accentue son clubbing, il n'est pas prêt de renoncer aux concerts ! Ils reprendront d'ailleurs bientôt et ponctuellement jusqu'en janvier 2016 où "une programmation plus complète apparaitra".

 Visuel : © Logo Actuel du Nouveau Casino. 

" ["post_title"]=> string(47) "Une nouvelle direction pour le Nouveau Casino !" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(4) "open" ["ping_status"]=> string(4) "open" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(45) "une-nouvelle-direction-pour-le-nouveau-casino" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2015-08-28 10:45:54" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2015-08-28 08:45:54" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(35) "http://toutelaculture.com/?p=414188" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["post_category"]=> string(1) "0" } [3]=> object(WP_Post)#5131 (25) { ["ID"]=> int(413927) ["post_author"]=> string(5) "46679" ["post_date"]=> string(19) "2015-08-25 11:25:24" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2015-08-25 09:25:24" ["post_content"]=> string(2229) "

Alors qu'ils avaient un concert prévu dans la ville américaine de Kansas City, les membres du groupe des Foo Fighters ont profité de l'occasion pour s'immiscer dans une manifestation homophobe organisée par l'église extrémiste de la ville. 

[gallery ids="413928"] Vendredi soir dernier, le célèbre groupe de Rock les Foo Fighters devait assurer un concert dans la petite ville de Kansas City aux États-Unis. Avant de se rendre au dit concert les membres du groupe, dont Dave Grohl ancien batteur du groupe de légende Nirvana, ont jugé bon de participer à une manifestation organisée près de l’église de la ville. En effet, la Westboro Baptist Church organisait ce jour là une manifestation homophobe. L’église n’en est pas à son coup d’essai, elle est d’ailleurs particulièrement connue pour avoir une organisation et un courant de pensée religieux profondément extrémiste. Pour intégrer la manifestation, le groupe soigne son entrée en diffusant, tambour battant, « Never Gonna Give You Up« , l’un des hymnes de la communauté homosexuelle écrit par Rick Astley, à l’arrière d’un pick-up. Pas véritablement discret, la musique ameute un grand nombre de personnes, principalement des fans du groupe de rock. En l’espace d’un après-midi, le célèbre groupe réussit à interrompre une manifestation haineuse et intolérante pour la transformer en une marche de joie et de fierté. Une initiative grandement louée qui remporte d’ailleurs un franc succès sur la toile avec plus de quatre millions de vues en l’espace de deux jours. D’autre part, cette manifestation intervient quelques mois après la décision du gouvernement américain d’autoriser sur l’ensemble de son territoire, le mariage homosexuel. La nouvelle a fait scandale dans l’Amérique puritaine et de nombreuses manifestations sont encore à prévoir.

Visuel : © Logo officiel du groupe.

" ["post_title"]=> string(82) "Les Foo Fighters transforment une manifestation homophobe en Gay Pride improvisée" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(4) "open" ["ping_status"]=> string(4) "open" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(81) "les-foo-fighters-transforment-une-manifestation-homophobe-en-gay-pride-improvisee" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2015-08-25 12:05:46" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2015-08-25 10:05:46" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(35) "http://toutelaculture.com/?p=413927" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["post_category"]=> string(1) "0" } [4]=> object(WP_Post)#4870 (25) { ["ID"]=> int(413502) ["post_author"]=> string(5) "46680" ["post_date"]=> string(19) "2015-08-21 10:23:27" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2015-08-21 08:23:27" ["post_content"]=> string(4384) "

Interdit de concert la semaine dernière par le mouvement anti-israélien BDS, le chanteur Matiyashu a finalement été reprogrammé. C'est sous la pression des réactions qu'ont suscité son annulation que les organisateurs du festival Rototom Sunsplash sont revenus sur leur décision...

[gallery ids="413521"]

Il y a trois jours, Toute La Culture vous annonçait que le chanteur de reggae Matisyahu avait été désinvité du Festival Rototom Sunsplash en Espagne, en raison de son refus de soutenir la défense d'un Etat Palestinien. Mais les organisateurs, qui avaient lancé un ultimatum au chanteur américain d'origine juive, seraient finalement revenus sur leur décision rapporte El Pais.

En effet, dans un communiqué publié mercredi 19 août, ces derniers se seraient excusés et auraient envoyé une nouvelle invitation à Matisyahu, lui demandant de se produire comme prévu le 22 août prochain. "Le Rototom Sunsplash (...) présente ses excuses les plus sincères à Matisyahu et reconnaît son erreur, fruit du boycott et d'une campagne de pressions, menaces et contraintes exercées par BDS", auraient-ils déclaré, cités par France Info. Par ailleurs, ils rejetteraient toute forme de discrimination, d'anti-sémitisme et respecteraient la communauté juive.

De son côté, le principal intéressé avait réagi sur son compte Facebook à la situation. "Honnêtement, j'ai trouvé choquant et insultant qu'en tant que seul artiste juif américain du festival, ils veuillent me forcer à faire des déclarations politiques. Est-ce que les autres ont dû faire des déclarations politiques avant de faire leur concert ?", avait-il lâché. La fédération des communautés juives d'Espagne estimait quant à elle que l'annulation du concert de Matisyahu était "lâche, injuste et discriminatoire". Mais face à ce revirement de situation, aucun des deux ne s'est pour le moment exprimés.

A noter que cet été, de nombreux événements culturels font l'objet d'un boycott politique. Comme le souligne Libération, "les organisateurs d'un festival de film norvégien avaient par exemple expliqué au documentariste israélien Roy Zafrani que son film sur des enfants handicapés en Israël ne pouvait pas être diffusé car il n'évoquait pas l'occupation de Gaza ou la discrimination envers les Palestinien".

Visuel : © Wikipédia

" ["post_title"]=> string(63) "Le chanteur Matisyahu interdit de concert finalement programmé" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(4) "open" ["ping_status"]=> string(4) "open" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(62) "le-chanteur-matisyahu-interdit-de-concert-finalement-programme" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2015-08-21 12:53:15" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2015-08-21 10:53:15" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(35) "http://toutelaculture.com/?p=413502" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["post_category"]=> string(1) "0" } }