Actu rock : Où sont passés les héros de papa ?

22 septembre 2012 Par Arnaud Berreby | 2 commentaires

A une époque où plus rien ne dure,  la bande son de nos vies se perd dans l ‘électro et les carrières  éphémères. Les groupes rock splittent plus vite que l’ombre de leur guitare et nous nous sentons orphelins. Où sont passés les héros de papa ?

 

David Bowie fut le premier à poser cette question « Where are papa’s heroes gone ? » (Young americans 1975). Disparus (Jon Lord), pré retraités (Bowie), suicidés (Cobain), noyés (Brian Jones), assassinés (Lennon).

Quant aux survivants, à quelques rares exceptions près (Springsteen, Iron maiden), on préfèrerait les voir morts (dignes) que pudding.

Oasis n’était qu’un mirage, leur musique se retrouve dans une pub pour le Crédit Agricole (!). Bob Dylan se produit en Chine à l’ombre des censeurs en se fourvoyant dans un « never ending tour » qui n’en finit pas – papi Mougeot, c’est comment qu’on freine ? Ozzy Osbourne sévit dans une série de trash-tv américaine…

Bon, vous avez voulu tuer le père ? C’est fait, du balai! Pas de quartier, on ne fait pas de prisonnier et on achève les blessés !

Dansez maintenant autour de son cadavre encore chaud, bientôt l’on se bousculera pour prendre sa place. A l’heure bleutée des funérailles vous (ré) écouterez, pour l’inspiration, en hommage à celui qui expire, les membres chéris de notre famille aux deux grands- pères : le jazz et le blues : Ray Charles, Louis Amstrong, Billie Holiday, Ella Fitzgerald, Muddy Waters, Robert Johnson, Chuck Berry, Elvis Presley, on en (très)passe et des meilleurs…

Puis attrapez une guitare, prenez le solo Claptonesque de While my guitar gently weeps (Beatles), faites saigner vos doigts : la relève est pour vous, la place est libre !

Autre alternative : après l’enterrement, rentrez à la maison, fermez votre porte à double tour, clôturez votre conscience, éteignez vos rêves et la lumière au passage et allumez la télé : s’il- vous- plaît, une chaîne d’infos continues, gavez vous de faits divers ad nauseum et au lit !

Dieu merci, au cœur de la nuit vous serez réveillés par un cauchemar atroce : les flics sonnent à la porte et vous embarquent en sifflotant Jailhouse rock. Le motif de votre arrestation est le suivant : vous avez laissé à Lady Gaga, Shakira et toutes les autres la couronne royale… Mais il est encore temps de la récupérer.

 

Long live rock’n’roll

Arnaud Berreby

 

 

 

 

Actu rock : Où sont passés les héros de papa ?

LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments