« On dirait nous », roman mystérieux et mystique de Didier Van Cauwelaert

11 juin 2016 Par Marine Stisi | 0 commentaires

Didier Van Cauwelaert, auteur de plus d’une vingtaine de romans chez Albin Michel qui lui ont valu divers prix (Del Duca, Nimier, Goncourt), a publié le mois dernier On dirait nous, un roman assez doux sur une rencontre qui changera radicalement la vie d’un couple de parisiens bohèmes et fauchés.

Note de la rédaction :

Au sommet de la butte Montmartre, un jeune couple vit son amour passionnel sans réfléchir au lendemain. Elle, Soline, brillante violoncelliste, pétillante et étonnante, semble être le cœur enflammé de cette histoire. Lui, Illan, ne s’est pas encore véritablement trouvé. Il sait une chose cependant : il aime Soline, d’un amour débordant, fou, passionnant. Sans un sou, ils s’aiment avec légèreté et bienveillance.

Au détour d’un chemin, ils croisent Georges et Yoa, un couple aussi élégant que mystérieux. Au fur et à mesure des jours qui passent, Soline et Illan se rendent à l’évidence : quelque chose se trame. Ces vieux amants ne peuvent les suivre comme ça sans aucune raison. Très vite, la vérité éclate : Yoa, issue d’une tribu indienne d’Alaska, est à la recherche d’un couple parfait pour se « réincarner », comme le veut la tradition de son pays et Georges, professeur émérite de la Sorbonne et spécialiste de la question, va l’aider dans son projet.

De cette folle idée (folle, au regard des croyances contemporaines), l’histoire va prendre sans cesse de nombreux tournants. Que veut dire exactement cette réincarnation ? Comment faire ? Avec qui ? Pour quelles conséquences ? Très vite, le jeune couple, au préalable enthousiaste, va finir par comprendre que le choix ne leur est plus laissé… Un roman plein de mystères et de d’intelligence.

Didier Van Cauwelaert, On dirait nous, Editions Albin Michel, 368 pages, 20,80€.

Date de parution : 5 mai 2016

Visuel : (c) DR


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: