« Maman, je t’adore », de William Saroyan : brûler les planches à New-York

18 avril 2016 Par Marine Stisi | 1 commentaire

Les éditions Zulma viennent de publier Maman, je t’adore, roman de l’arméno-américain William Saroyan écrit en 1957. Le roman doux, drôle, et malin, publié dans les années 80 chez Gallimard, conte l’histoire d’une mère et de sa fille, entraînées dans la folie de la création d’une pièce de théâtre à New-York… Note de la rédaction :

New-York, New-York…

De sa Californie natale, une petite fille, « petite grenouille », « petite étoile », se retrouve à New-York avec sa maman, une actrice à la recherche d’un rôle au théâtre, pour donner du crédit à sa carrière qu’elle trouve médiocre. « If (she) can make it there, (she)’ll make it anywhere… ». Sur un coup de tête, Mama Girl décide donc de s’envoler, avec sa fille, direction : la grosse pomme. Les voilà logées dans une toute petite chambre, au 21ème étage de l’hôtel Pierre, sur la 5ème avenue, face à Central Park. Elles dorment peut-être dans le même lit, mais le rêve, lui, peut commencer…

La beauté de ce roman se tient dans plusieurs éléments : la ville de New-York est incontestablement un des principaux. Avec les yeux d’une petite fille de 9 ans, le lecteur part à la rencontre de cet incroyable tourbillon d’énergies qu’est New-York, ville de tous les possibles. De Central Park à Harlem, en passant par Coney Island, la petite grenouille et sa Mama Girl, en deux californiennes, découvrent la vie sur la côte Est.

The show must go on

Les amoureux du théâtre se trouveront ravis, avec ce roman de William Saroyan. Car en effet, si c’est New-York qui tient la place principale, c’est bel et bien le théâtre qui fait vivre le livre. Les deux protagonistes se retrouvant, par un bien chanceux petit coup de pouce d’une voisine de pallier (une immense actrice et coach pour comédiens en détresse), les deux stars à l’affiche d’une pièce en création.

De répétitions en lectures, les deux très attendrissantes héroïnes du roman vont mener un chemin vers la première représentation de la pièce, puis, jusqu’à la tournée. Entourées du metteur en scène, du producteur, et autres décorateur et costumier, celles qui, quelques jours auparavant, marchaient encore tranquillement sur les trottoirs ensoleillés de Los Angeles, marchent désormais vers la célébrité et la lumière New-Yorkaise.

Un livre très drôle, profondément attendrissant et d’une grande finesse, sur une mère et une fille à la relation compliquée mais pleine d’amour, propulsées sur le devant de la scène.

William Saroyan, Maman, je t’adore, Editions Zulma, 240 pages, 9,95€.

Date de parution : 01/04/2016

Visuel : © DR


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

COMMENTAIRES:

  1. Ping : Et encore une excellente parution chez Zulma: | La Malle aux histoires

Laissez un commentaire: