« China Girl » de Kevin Kwan : un Gossip Girl à la chinoise

29 mars 2016 Par Marine Stisi | 0 commentaires

Kevin Kwan, auteur en 2013 de Crazy Rich à Singapour, publie chez Albin Michel un nouveau roman, China Girl. Comme son prédécesseur, le livre dépeint sans tabou le quotidien extravagant et luxueux des familles chinoises les plus riches. Un genre de Sex and the city navigant de Hong-Kong à Singapour, en passant, en empruntant un jet privé, par Shanghai.

Note de la rédaction :

Soyez les bienvenues dans l’univers exorbitant des familles Wu, Bao, Yang, ou Bing. Ces familles possèdent des fortunes colossales, et vivent inconsciemment des existences rythmées par le luxe tapageur, les exigences les plus aberrantes et les investissements colossaux. Collectionneurs de voitures vintage, accrocs à la haute-couture parisienne et new-yorkaise, aux bijoux les plus gros possibles, ou à la haute-technologie, les membres de ces familles, tous plus détestables les uns que les autres, ne reculent devant rien pour faire d’eux les numéros un.

Dans China Girl, son deuxième roman inspiré indéniablement de sa propre famille et de sa propre enfance (comme il en était déjà le cas dans Crazy Rich à Singapour), Kevin Kwan décrit le mariage compliqué d’un riche héritier membre de l’élite singapourienne, Nick, avec une jeune femme, Rachel, qui n’est pas acceptée dans la famille de son époux. Une porte ouverte en or massif pour un nombre important de situations cocasses et incroyablement luxuriantes.

Dans une atmosphère superficielle assumée, le couple d’américains, en voyage en Chine, fera la connaissance d’une blogueuse incroyablement populaire, de chefs d’entreprises, de ministres et de jeunes riches dont la recherche effrénée de sensations extrêmes est un emploi à plein temps.

Le livre, dans lequel on ne rentre pas facilement (les liens entre les différentes familles paraissent, de prime abord, absolument impossible à comprendre), se révèle finalement très prenant. Le tout est rafraichissant, parfois drôle, évidemment glamour, et aussi excessif que peut l’être un Gossip Girl. A lire avec légèreté, tout en gardant un œil critique et aiguisé.

Kevin Kwan, China Girl, Albin Michel, 512 pages, 22€.

Date de parution : 28 avril 2016

Visuel : (c) DR

 


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: