Les aveux de la chair, le livre inédit et posthume de Michel Foucault

12 février 2018 Par
Lili Nyssen
| 0 commentaires

L’auteur des Mots et les choses et de Surveiller et Punir continue de nous surprendre plus de trente ans après sa mort.

foucault-wikimedia-commons

Michel Foucault, incontournable de la philosophie et des sciences humaines du XXe siècle, avait laissé au moment de sa mort en 1984 un texte inachevé : « Les aveux de la chair ». Ce texte établit une généalogie du désir. Plus précisément, il entend analyser la manière dont les pères de l’Eglise, gréco-latins puis chrétiens primitifs, concevaient, disaient et contrôlaient la pratique du sexe. Ainsi, après avoir écrit sur le pouvoir étatique et le pouvoir de la justice, Foucault s’était lancé, avant de mourir à 57 ans, dans la quête de la relation entre pouvoir, désir et société. Il avait notamment étudié, dans le premier tome de son Histoire de la Sexualité (La Volonté de Savoir) publié chez Gallimard, les techniques de normalisation de la vie.

Les Aveux de la Chair est le quatrième tome de l’Histoire de la sexualité.

Edition Gallimard, édité par Frédéric Gros, « Bibliothèque des Histoires », 426 pages, 24 euros.

Un potentiel futur classique.

Visuel : ©Wikimedia Commons