Rivalités East Coast/West Coast : Johnny Deep au casting

8 septembre 2016 Par Marie Pichereau | 0 commentaires

De sa naissance, aux drames des duels qui l’ont consumé de l’intérieur, les films et séries sur le mouvement culturel du «  hip-hop  » pullulent depuis quelques temps : N.W.A, The get down, Murder Rap.. Courant 2017, Johnny Deep devrait même rejoindre un nouveau biopic «Labyrinthe»  centré sur la guerre tristement célèbre de Tupac et B.I.G.

biggie-et-tupac-Dans cette production dramatique – romancée d’après les premiers échos- Johnny Deep interpréterait un policier (Russell Poole) qui a enquêté sur les deux meurtres successifs de Tupac Shakur en 96 et Biggie Small en 97* . Depuis l’assassinat des deux gangsta, théories et complots ont nourri et cristallisé le mythe. Coïncidences? Crimes prémédités? Le scénario sera basé sur cette chronologie mortuaire et l’enquête approfondie qui a été faite a posteriori par un journaliste d’investigation du Magazine Rolling Stones : Randali Sullivan. Dans son livre L.A byrinthe, il y expose ses théories et comptes-rendus d’enquêtes. Un titre qui fait référence à la complexité et aux nombreuses intrigues qui entourent ces deux crimes non élucidés. Comme clef de voûte de l’enquête, la théorie selon laquelle des policiers pourraient bien être impliqués dans les meurtres des rappeurs Tupac Shakur et Notorious B.I.G. Bref, un scénario de film tout trouvé, dont on attend les premières images avec impatience!

* Pour ceux que cela intéresse …

La fameuse rivalité East Coast/West Coast – dont biggie et 2 pac ont été les étendards – a débuté dans les années 90. Il semblerait que ce soit l’album de Tim Dog, Penicillin’ On Wax (1991) qui est mis le feu aux poudres. L’homme originaire du Bronx y prendra violemment à partie les rappeurs de Compton (un quartier populaire de L.A) comme Eazy-E, Dr.DRE ou Ice Cube. Suite à cela, les  labels prendront positions dans cette guérilla : Death Row Records à Los Angeles (West Coast) et Bad Boy Records à New York (East Coast). Le duel s’officialise et prend dès lors comme champs de bataille la musique avec en première ligne : la joute verbale !

La chanson de Tupac Hit ‘Em Up illustre très bien la violence des clashes de l’époque. La rivalité atteint son apogée lorsque les armes finissent par se substituer aux mots. La suite est macabre. Tupac disparaitra en septembre 96 et Notorious B.I.G le rejoindra six mois plus tard en mars 97. La communauté perd deux de ses artistes les plus talentueux en moins d’un an. Quelques temps plus tard, c’est Snoop Dogg qui annoncera définitivement la fin des hostilités. Depuis, les combats se sont estompées mais l’affrontement d’il y a 15 ans a profondément marqué le hip-hop et son héritage.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: