[Critique] du film « Retour chez ma mère » Josiane Balasko éclipse Alexandra Lamy et Mathilde Seigner

4 juin 2016 Par Gilles Herail | 1 commentaire

Eric Lavaine nous offre une comédie dramatique plutôt sympathique sur les relations mère-fille, s’appuyant sur une Josiane Balasko très en forme qui vole la vedette au duo de sœurs interprétées par Alexandra Lamy et Mathilde Seigner. Retour chez ma mère oublie son pitch social en cours de route pour se recentrer sur une chronique familiale douce-amère un peu balisée. Qui dessine malgré tout un joli portrait de mère, retraitée épanouie et amoureuse, n’osant partager son bonheur avec ses enfants. Notre critique.

Note de la rédaction :

Extrait du synopsis officiel : Aimeriez-vous retourner vivre chez vos parents ? À 40 ans, Stéphanie est contrainte de retourner vivre chez sa mère. Elle est accueillie les bras ouverts : à elle les joies de l’appartement surchauffé, de Francis Cabrel en boucle, des parties de Scrabble endiablées et des précieux conseils maternels sur la façon de se tenir à table et de mener sa vie… 

La filmographie d’Eric Lavaine alterne comédies traditionnelles à succès (Incognito, Bienvenue à bord, Barbecue) et nanars déjantés (le trop méconnu Protéger et servirPoltergay). Retour chez ma mère appartient clairement à la première catégorie, proposant une chronique familiale plus tendre que drôle. Le pitch part d’une tendance de société que l’on observe depuis plusieurs années dans les pays en crise du sud de l’Europe : le retour au bercail de trentenaires chômeurs qui n’ont d’autre choix que de cohabiter avec leurs parents. Un postulat d’actualité malheureusement trop peu exploité qui fait place à un propos plus classique sur les relations mère-fille, dans la lignée de Maman d’Alexandra Leclère. Le film décolle lors d’une scène de dîner très réussie réunissant deux sœurs que tout oppose, qui s’envient, se jalousent, et peinent à effacer les rancœurs du passé. Au milieu, une mère retraitée, avec ses rituels, ses habitudes, ses manies. Elle ne connait rien à « l’internet », joue au scrabble avec une amie par téléphone, donne des conseils maladroits, essaie sans trop y arriver de ne pas trop materner ses filles.

Mais cache surtout quelques petits secrets, déguisés sous ses atours de mamie vieillissante. Alors que les deux sœurs (Alexandra Lamy et Mathilde Seigner) s’inquiètent à voix basse d’un possible Alzheimer, la Maman se désespère elle de ne pouvoir partager son bonheur avec ses enfants, incapables d’imaginer qu’elle a pu refaire sa vie après le décès de leur père. L’inversion des rôles donne au film un peu de modernité, lui permettant d’explorer le tabou toujours aussi vivace de la sexualité de nos géniteurs. Une télénovela favorite un peu hot, du rouge à lèvre, une jolie robe, un jeu d’adolescente pour cacher sa relation cachée avec le voisin du dessus. Autant d’éléments que l’on a peu l’habitude de voir dans le cinéma populaire français et permettent de dessiner un joli portrait de quasi septuagénaire qui n’a pas dit le dernier mot de sa vie de femme. Josiane Balasko est parfaite dans ce rôle qui lui va comme un gant, maîtrisant ses gammes comiques en patronne, tout en laissant passer des émotions plus sensibles. Redonnant de l’intérêt à un film par ailleurs sympathique, mais assez balisé.

Gilles Hérail

Retour chez ma mère, une comédie française d’Eric Lavaine avec Josiane Balasko, Alexandra Lamy et Mathilde Seigner, durée 1h37, sortie le 01/06/2016

Visuels : © affiche et bande-annonce officielles du film

LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

COMMENTAIRES:

  1. Maalouf

    Quel excellent moment j’ai passé! Les acteurs sont bons, le scénario est de qualité, une douceur nous transporte à travers le jeu de Balasko qui vole la vedette aux autres acteurs assurément malgré leur talent! Balasko est pétillante et crève l’écran. Naturelle chaleureuse amoureuse et positive!!!! Ça fait du bien! Je le conseille à tous ceux qui veulent passer un bon moment sans se prendre la tête. Ce film est une thérapie!

Laissez un commentaire: