[Critique] du film « Logan » Wolverine, entre western et road-movie

1 mars 2017 Par
Gilles Herail
| 0 commentaires

Les critiques américaines ont crié peut-être un peu trop vite au chef d’oeuvre (93% de notes positives sur Rottentomatoes) en découvrant ce nouvel opus de la saga Wolverine. Logan a le mérite de surprendre, navigant entre les genres du western existentiel et du road-movie ultra violent. Pour un résultat loin d’être inintéressant, qui n’évite cependant pas les facilités scénaristiques et manque peut être un peu de panache. Notre critique.

Extrait du synopsis officiel : Dans un futur proche, un certain Logan, épuisé de fatigue, s’occupe d’un Professeur X souffrant, dans un lieu gardé secret à la frontière Mexicaine. Mais les tentatives de Logan pour se retrancher du monde et rompre avec son passé vont s’épuiser lorsqu’une jeune mutante traquée par de sombres individus va se retrouver soudainement face à lui.

logan

Le reboot de la saga X-Men (entamé par First Class il y a 8 ans) a pris un sérieux coup d’arrêt avec la déception Apocalypse, qui relevait quasiment du nanar. Logan joue une carte totalement différente, en s’éloignant de la filiation avec l’univers X-Men pour s’aventurer sur les terres du road-movie / western existentialiste ultra violent. Trois personnages principaux, deux seconds rôles, quasiment pas d’effets spéciaux et des combats rapprochés brutaux plutôt que de tonitruantes explosions.

James Mangold cible un public adulte, explore la psychologie de son héros vieillissant et assume une violence et une brutalité que l’on n’a plus l’habitude de voir dans ce genre de productions. Le résultat final a un certain charme, grâce à l’intensité d’Hugh Jackman et de la jeune comédienne Dafne Keen, qui égorgent, décapitent et lacèrent joyeusement leurs ennemis pendant plus de deux heures. On apprécie également le second rôle de Patrick Stewart qui fait du légendaire Professeur X / Charles Xavier un papy quasi sénile un peu vulgaire et offre au film de vrais moments de comédie. Il manque en revanche à ce Logan un zeste de panache, de lyrique et de mythique, qui aurait pu lui donner une autre dimension.

Gilles Hérail

Logan, un film fantastique américain de James Mangold avec Hugh Jackman, Patrick Stewart et Dafne Keen, durée 1h34, sortie le 01/03/2017

Visuels : © affiche et bande-annonce officielles du film