[Critique] du film documentaire « Le vénérable W. » Barbet Schroeder alerte sur la persécution des musulmans en Birmanie

9 juillet 2017 Par
Gilles Herail
| 0 commentaires

Barbet Schroeder réalise un documentaire d’alerte sur la persécution de la minorité musulmane en Birmanie, alimentée par la radicalisation d’un moine bouddhiste nationaliste à l’influence grandissante. Le vénérable W. ne nous donne pas toutes les clefs pour comprendre la complexité de la situation mais a le mérite d’évoquer un sujet d’actualité qui illustre l’universalité du fondamentalisme religieux. Notre critique.

Extrait du synopsis officiel : En Birmanie, le « Vénérable W. » est un moine bouddhiste très influent. Partir à sa rencontre, c’est se retrouver au cœur du racisme quotidien, et observer comment l’islamophobie et le discours haineux se transforment en violence et en destruction. Pourtant nous sommes dans un pays où 90% de la population est bouddhiste, religion fondée sur un mode de vie pacifique, tolérant et non-violent.

levenerablew

Barbet Schroeder a choisi de s’intéresser à une thématique peu connue du grand public : la persécution de la minorité musulmane en Birmanie, encouragée par un prédicateur bouddhiste extrémiste. Le Vénérable W. suit cette figure charismatique s’éloignant des valeurs humanistes traditionnellement associées au bouddhisme pour développer un discours islamophobe radical teinté de nationalisme. Encourageant des attaques ciblées, plus ou moins spontanées, en s’appuyant sur la peur complotiste du grand remplacement.

La démonstration du cinéaste est implacable, s’appuyant sur des interviews d’ONG internationales et de nombreuses archives des discours d’un moine dont l’influence n’a cessé d’augmenter. Le vénérable W. nous apprend beaucoup sur la situation locale (malgré une difficulté à aborder le positionnement d’Aung San Suu Kyi), tout en ouvrant un questionnement plus global sur l’universalité de la tentation du radicalisme et du risque génocidaire. Partant du prétexte religieux, y ajoutant des dimensions ethniques et sociales, pour créer un point de non-retour et enflammer les relations entre communautés. Dans un contexte mondial de renforcement des tensions communautaires où les différents fondamentalismes s’auto-alimentent avec le plus grand cynisme. Un constat glaçant et un témoignage important.

Pour en savoir plus sur la thématique abordée par le documentaire, trois articles du Monde :

http://filiu.blog.lemonde.fr/2017/02/26/la-birmanie-nouvelle-terre-de-jihad/

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2017/06/07/en-birmanie-l-etoile-de-wirathu-palit_5140120_3216.html

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2016/12/09/violences-contre-les-rohingyas-en-birmanie-l-onu-appelle-suu-kyi-a-intervenir_5046023_3216.html

Gilles Hérail

Le Vénérable W. , un documentaire de Barbet Schroeder, durée 1h40, sortie le 7juin 2017

Visuels : © affiche et bande-annonce officielles du film