[Berlinale] « Ave, César ! » des frères Coen : véritable comédie hollywoodienne

11 février 2016 Par Elie Petit | 0 commentaires

Autour du personnage d’Eddie Mannix, producteur mythique du Hollywood des années 50, les frères Coen livrent une comédie réussie sur les métiers du cinéma, cumulant humour délirant et casting généreux. 

Note de la rédaction :

Eddie Mannix est un des producteurs de Capitol Pictures. Décideur final sur plusieurs films à la fois, il fait aussi office de fixer, réparant, rattrapant tous les écarts, desideratas et délires de ses stars et évitant que la presse ne s’en fasse l’écho. Des  tactiques les plus foireuses aux coups les plus habiles, on le suit dans la résolution d’une série de problèmes mettant en scène des personnages hauts en couleur, joué par un casting impressionnant.

Réunis par leur lien à Mannix, joué par un Josh Brolin charismatique et drôle, on découvre un George Clooney (Baird Whitlock) en costume de romain, tour à tour touché par la grâce du Christ et par le syndrome de Stockholm, en compagnie de ses kidnappeurs extravagants. Channing Tatum (Burt Gurney) n’est pas en reste dans le rôle d’un acteur beau gosse, héros d’une comédie musicale figurant une troupe de marins gays rois des claquettes. Tilda Swinton joue deux sœurs journalistes concurrentes et jalouses, à la recherche de scoop tordus. Scarlett Johanson est parfaite dans le rôle d’une actrice capricieuse à bout de nerfs à force de porter un costume de sirène. Sans oublier les performances d’Alden Ehrenreich en acteur de western reconverti de force et Ralph Fiennes en réalisateur lunatique.

A mi-chemin entre l’histoire-tiroir et le film à sketchs, on retrouve ici l’humour décapant des frères Coen. Le film est bien construit, sous forme de petites saynètes drolatiques. On adore leurs intuitions extravagantes et se rêve à chaque fois projeté dans les discussions, les fulgurances qui ont préfiguré l’écriture de ces séquences. Et toujours leur capacité à prendre du temps pour amener le rire. De plus en plus rare.

Tour à tour au contact de chacun des métiers du cinéma de l’époque, Eddie Mannix nous permet de découvrir l’envers du décor et les labyrinthes de cette industrie n’omettant jamais les aspects revendicatifs des corporations. Jusqu’à la révolte des scénaristes et leur grand secret.

Le film réussit une mise en abime fine en faisant résonner l’époque entre la scène de consultation des responsables religieux, très actuelle et l’évocation du MacCarthysme d’alors. On regrettera le manque d’intrigue auquel les 48h dans la vie des emmerdes successives d’Eddy Mannix palie tout de même savamment.

Au final, Hail, Caesar ! n’est certainement pas le nouveau chef d’œuvre des Frères Coen mais un bon film, aux personnages et à l’humour toujours aussi exquis.

De Joel & Ethan Coen
USA, Grande-Bretagne 2015
Avec Josh Brolin, George Clooney, Alden Ehrenreich, Ralph Fiennes, Jonah Hill, Scarlett Johanson, Tilda Swinton, Christophe Lambert
Sortie en France le 17 février 2016
Distributeur : Universal Pictures


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: