Iran Heartbeat à la galerie Nicolas Flamel à Paris

12 janvier 2016 Par Christophe Dard | 0 commentaires

Jusqu’au 20 janvier 2016, la galerie Nicolas Flamel présente Iran Heartbeat. Les sculptures, les installations, les peintures, les collages et les dessins de ces artistes de différentes générations nous délivrent un message de tendresse et d’apaisement malgré une grande diversité de supports, de techniques et de modèles.

Parastou Forouhar, "The Green Days" from the "Papillon Collection", Digital drawing, digital print on glossy paper, 100 x 100cm, 2010 Edition 5/7

Parastou Forouhar, « The Green Days » from the « Papillon Collection », Digital drawing, digital print on glossy paper, 100 x 100cm, 2010
Edition 5/7

 

L’art iranien est un coeur qui bat et qui regarde dans la même direction, celle de la vie, de l’espoir et de la liberté. Artistes confirmés ou plus jeunes, hommes ou femmes, figuratifs ou abstraits à la frontière du pop art… La galerie parisienne Nicolas Flamel propose pendant quelques jours encore la pluralité d’un art paré d’une richesse inépuisable, où tous les thèmes, même les plus difficiles à aborder, sont cousus de légèreté. La guerre, la prison et l’intolérance sont soulignés mais l’art a le talent de les mettre sous sa coupe et de leur imposer la lumière, des oiseaux, des papillons et des couleurs vives, compagnons de route de nos aspirations à la paix et à la bienveillance.

 

Kambiz Sabri, A MAN FOR ALL SEASONS , 2015 - Edition 1/3 Fiberglass - 90 x 118 x 50 cm

Kambiz Sabri, A man for all seasons, 2015 – Edition 1/3
Fiberglass – 90 x 118 x 50 cm

 

De nombreuses œuvres montrent en parallèle le renouvellement de la nature. Elle se met en scène dans des paysages poétiques, telles des fresques romantiques, mais la vie ne cesse jamais de travailler et donne naissance à des millions d’humains et de foyers, sous le regard d’ancêtres parfois interloqués par ces villes immenses qui semblent mettre les voiles vers l’infini.

 

Reza Derakshani, HAR ROOZ E SIMGOON O HAR SHAB E SORKH FAAM, 2010 Oil, tar and gold on canvas - 160 x 360 cm overall (diptych)

Reza Derakshani, Har Rooz e Simgoon O Har Shab e Sorkh Faam, 2010
Oil, tar and gold on canvas – 160 x 360 cm overall (diptych)

 

La grande force de ces pièces dévoilées jusqu’au 20 janvier 2016 à la galerie Nicolas Flamel, outre l’optimisme débordant qu’elles dégagent, est également de ne jamais oublier le passé, héritage de la grandeur perse, et de l’utiliser avec intelligence et précision. Par exemple la calligraphie, empreinte bien marquée dans le sol de la culture iranienne, tient parfaitement son rang sur une toile abstraite et colorée. Il est vrai que dans le déroulé du temps le talent parvient toujours à faire en sorte que le passé et le présent se serrent la main.

Christophe Dard.

 

Ghodratollah Agheli, From the collection of “Petroleum flavored Middle East”, 2013 Edition 1/3 Silver plating brass and lamp and bullets - 51 × 51 × 72 cm

Ghodratollah Agheli, From the collection of “Petroleum flavored Middle East”, 2013
Edition 1/3
Silver plating brass and lamp and bullets – 51 × 51 × 72 cm

 

INFORMATIONS PRATIQUES: 
Iran Heartbeat
Jusqu’au 20 janvier 2016
Galerie Nicolas Flamel
216 rue Saint-Martin 75003 Paris
01 42 71 87 83
www.galerienicolasflamel.fr


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: