12e Nuit européenne des musées le 21 mai 2016 : suivez le guide

19 mai 2016 Par Aurelien Bouron | 0 commentaires

Le 21 mai 2016, vous pourrez profiter de la 12e Nuit européenne des musées. Donc arrêtez de chercher quoi faire samedi soir, c’est tout trouvé. Allez au musée et profitez des performances spécialement organisées pour Evènement. Toute la culture vous a même concocté deux parcours . Un à l’est, l’autre à l’ouest. Donc pas d’excuse. Bref, suivez le guide, Paris est à vous !

 

 

La Nuit des musées à l’est

Musée Picasso avec Sylvain Decure

On commence au musée Picasso pour découvrir les œuvres de l’artiste dans une atmosphère de théâtre, cirque et danse. Le musée a laissé carte blanche à Sylvain Decure et ses artistes dans le magnifique Hôtel Salé, et ça vaut le coup d’œil. De 18h à 00h. Dans le hall, le circacien se mettra en boite pour   »J’ai toujours rêvé d’être une œuvre d’art ». à  18h, 20h00, 22h00. Dans le jardin aux herbes folles du musée Picasso, il sautera en faisant face aux allumettes de Barcelo qui le matte, ce sera « Malgré moi » à 18h40, 20h40, 22h40. La troisième expérience sera un éclat de rire face à une immense toile de Barcelo. La question posée en corps et en mots à cette oeuvre abstraite est : « Tu vois quoi toi ? ». Le résultat est un pas de deux clownesque entre Sylvain Decure et Cyrille Musy. Cela se passe au  sous-sol à 19h20, 21h20 et 23h20. Un très bel exemple d’interaction entre les oeuvres et le vivant. ( photos de répétition)

 

Le mariage de Figaro au musée Carnavalet

A 20h, on file au musée Carnavalet, juste à côté. Un spectacle théâtrale tiré du Mariage de Figaro et Figaro divorce dans les murs du musée de l’histoire de Paris, ça ne se rate pas. Les élèves des lycées Poiret et Lamartine vont vous enchanter. De 20h à 21h.

Musée des Arts et Métiers et la lanterne magique

Si un petit détour ne vous gêne pas, allez au musée des Arts et Métiers pour 21h30, ça vaut le coup. La lanterne magique… un nom qui semble tout droit sorti d’un conte. Les émotions que cet objet a procuré à travers l’histoire en sont proches. La lanterne magique trouve son origine au milieu du XVIIè siècle et peut être considérée comme l’ancêtre du cinéma. Des plaques de verre étaient projetées par cette lanterne. Peur, émerveillement, cet outil rendrait n’importe quel spectacle magique. On comprend le nom. De 20h30 à 20h50 et de 21h30 à 21h50.

Le feu aux archives nationales

Jetez un œil sur votre boussole pour retourner vers le sud, et arrêtez vous aux archives nationales pour 22h. C’est le feu. Oui, le feu. Une association de danse, « Les Compagnons de la Mémoire d’antan », et de percussion, « Les Voyous et les Voyelles », se rejoignent aux archives nationales pour un spectacle de feu. L’élément le plus destructeur sera donc au centre d’une performance au rythme effréné. De 22h à 23h.

Centre Georges Pompidou. Lieu de rencontre entre un ado et une œuvre

Prenez votre temps pour profiter des belles rues du Marais en vous dirigeant vers le centre Pompidou. La danse continue dans ce temple de l’art contemporain. Un ado / Une œuvre, une performance artistique signée François Stemmer mêlant danse, mots, mouvements, sons, le temps d’une rencontre entre un adolescent en mutation et une œuvre d’art accomplie. De 21h30 à 1h.

La Nuit des musées à l’ouest

Le musée du Quai Branly au son de l’Ethiopie

Il est 19h, et votre nuit des musées commence à l’est. Le Krar Collective, un trio éthiopien de Londres se sert de la lyre électrique pour perpétuer le groove éthiopien. Une musique traditionnelle mélangée au rock et au funk menée par ces trois musiciens est le parfait cocktail pour un bon samedi soir. A 20h30, c’est fini, déjà, et vous avez faim de musique et de nourriture. Suivez-nous.

Le Mona Bismarck American Center s’en va dans le waste land

C’est au Mona Bismarck que vous allez trouver de quoi rassasier votre appétit. Un univers musical inspiré du poème de T.S. Eliott, The Waste Land (La Terre Vaine), psychédélique, jazzy, électroniques, au rythme de la beat music, envahit la terrasse du Mona Bismarck. Le trompettiste Antoine Berjeaut et le chanteur Mike Ladd vont embellir votre soirée et votre dîner au food truck Cantine California qui sera présent. l’événement est de 19h à 22h, mais attendre la fin vous fera manquer la prochaine étape, donc à vous de choisir.

Le Petit Palais et son farfadet

On est sur les coups de 21h30 – 22h et vous allez traverser les galeries d’art en compagnie d’un drôle de personnage au Petit Palais. Un farfadet rôde dans les couloirs de la collection permanente. De quoi voir l’art sous un autre angle… celui d’un farfadet. Vous avez de 20h30 à 22h30 pour rencontrer notre nouvel ami. Ensuite on passe du petit au grand palais.

Expositions et concert au Grand Palais

Vous en avez déjà plein les yeux et les oreilles? Ce n’est pas au Grand Palais que cela va changer, au contraire. Vous pourrez admirer les photographies magnifiques de Seydou Keïta, les œuvres magistrales de l’avant-gardiste chinois Huang Yong Ping et écouter un concert à l’auditorium. Oui tout ça. Espérons que le multitâche ne vous fasse pas peur. Vous avez de 20h à 00h pour faire tout cela, donc il y a le temps… un peu moins si du jazz au musée d’Orsay vous tente.

Ca va jazzer au musée d’Orsay

Avez-vous déjà pu admirer les œuvres des plus grands impressionnistes comme Manet, Monet ou Van Gogh ? Nous non. C’est le cadeau que les 17 jeunes jazzmen de The Amazing Keystone Big Band vont vous offrir pour cette fin de soirée. Un échange entre musique et art, entre jazz et peinture, entre spectateurs et culture. Cet événement est de 18h à 00h et marque la fin de votre parcours et de cette belle nuit des musées.

Visuel: Affiche de la nuit européenne des musées et photos de répétition de Sylvain Decure

Aurelien Bouron et Amélie Blaustein Niddam


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: