Restaurants & Bars
L’Università della Pizza, Châtelet rencontre la Piazza del Plebiscito

L’Università della Pizza, Châtelet rencontre la Piazza del Plebiscito

30 septembre 2012 | PAR Olivier Handelsman

Le nouveau restaurant de la famille Rebellato vous attend rue Berger, au coeur de la capitale pour un voyage au cœur de la cuisine italienne. Spécialités originales et classiques authentiques se bousculent à la carte pour votre plus grand plaisir.

Forte du succès de leur pizzaiolo vedette, Roberto Scalzo, salué par le magazine Grand Seigneur dans leur dernier numéro, la dynastie pizzaiologue des Rebellato ouvre un nouveau restaurant-concept-gastronomique. Pour introduire votre parcours universitaire, essayez les antipasti (entrées) tels qu’Il Salumiere (assortiment de charcuteries italiennes, 14€50) ou la Bruschetta Mozzarella (10€), et le délicieux millefeuille d’aubergines au four (Melanzane alla Parmigiana, 14€90). Pour les amateurs du fromage le plus crémeux et le plus fondant de l’univers, selon arrivage comme dans tous les restaurants du monde, la rare Burrata des Pouilles (sans mauvais jeu de mots) vous en coûtera 13€50, mais il ne s’agira pas là de la meilleure variété.

De nombreux et succulents plats italiens tels que les pâtes (plats à composer soi-même, pour 14€), l’escalope à la milanaise, les salades, les carpaccios vous attendent au menu. Mais si c’est pour le plat éponyme que vous venez, la diversité est au rendez-vous : pour commencer, toutes les pizzas sont disponibles en deux variétés, napolitaine (fondante et souple, boursouflée et cendrée sur le pourtour, 33 cm de diamètre) et romaine (fine et croquante, 28 cm de diamètre, de 1 à 2€ moins chère).

De la simple et appétissante Marinara (sauce tomate, huile d’olive, origan et ail) à l’onéreuse et onirique Università, il vous en coûtera entre 9 et 22€ pour une pizza universitaire, que vous goûtiez les classiques ou que vous prisiez les créations originales de la famille Rebellato. Le coup de cœur de la rédaction va à la Bresaolina (mozzarella, roquette, jambon bresaola et parmesan), salée, crémeuse, fondante et relevée à souhait, ainsi qu’au pannuozzo (sandwich, ou grand panini) Americana, cheeseburger revisité façon napolitaine. Mais la palme de l’originalité revient sans conteste à la Sole Mio, pizza éclatée formée de huit croûtons chacun fourré différemment, contenant en son centre une salade au prosciutto fort à propos, idéale pour ajouter un rayon de soleil italien à son repas. Ses goûts équilibrés et harmonieux raviront tous les amateurs de pizza.

Un week-end dédié à la zen attitude du 4 au 8 octobre espace Champerret !
Réédition : la Trilogie anglaise de John Schlesinger en version restaurée
Olivier Handelsman
Olivier Handelsman est étudiant en master de management à Grenoble École de Management, et étudie en échange à la Simon Fraser University de Vancouver (Colombie-Britannique, Canada) au second semestre 2013-2014. Licencié de Sciences Économiques à l'université Paris I Panthéon-Sorbonne, Olivier est intéressé par la micro-économie, l'entrepreneuriat, le management stratégique, de l'innovation, de la musique, des systèmes d'information et des nouvelles technologies. Olivier Handelsman a été scénariste de courts et longs-métrages en machinima (images de synthèse issues de jeux vidéo), et a une expérience professionnelle de pigiste dans différents médias tels que le journal Le Point (hors-série Références), PC Jeux et Millenium Source, ainsi que d'auditeur de service client, de programmeur Visual Basic et de démonstrateur produit.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture