Restaurants & Bars
Le Point Ephémère : une fermeture administrative brutale

Le Point Ephémère : une fermeture administrative brutale

22 octobre 2012 | PAR Alice Dubois

Depuis vendredi dernier minuit, Le Point Ephémère, lieu incontournable de la culture parisienne a été sommé par la préfecture de police de Paris de fermer ses portes jusqu’au 27 octobre. Une décision un peu brutale qui met en péril la survie de ce lieu pluriculturel. Retour sur les évènements.


A l’origine de cette décision, une agression sur le Quai de Valmy le 12 mai dernier. Selon la Préfecture de Police, un passant se serait fait agresser par un client du lieu qui était ivre. Pour la direction du lieu, c’est l’inverse : un client se serait fait agresser par un sans-abri trop alcoolisé en sortant sur le Quai…Fin mot de l’histoire ? La polémique suit son cours.

La direction qui défend son dossier en Préfecture depuis 1 mois n’a pas été entendue, malgré des preuves à l’appui et un témoignage de la victime. C’est seulement cinq heures avant l’application de la décision judiciaire et par un simple coup de téléphone que Frédérique Magal, co-directrice du Point Ephémère est prévenue de la fermeture obligatoire pour le soir même. A 23h, la police arrive sur les lieux où plus de 300 personnes sont venues assister à un concert… Une façon de faire plutôt abrupte qui laisse la direction du Point Ephémère choquée et inquiète pour la suite.

La programmation de la semaine prochaine étant prévue de longue date, la direction a décidé de ne pas annuler les événements et de se battre pour trouver des lieux partenaires capables d’accueillir le public. Cependant beaucoup de manifestations culturelles ne seront ni vues ni entendues et les dirigeants déplorent « des semaines de production culturelle pour rien ». Une situation dramatique car on sait à quel point il est long et difficile de monter des projets artistiques exigeants. Un coup dur pour les artistes.

Complet pour les neuf jours de fermeture et employant 35 personnes, le lieu redoute aussi une catastrophe financière qui pourrait mettre en péril son avenir. Une perte estimée à 80 000 euros et qui «  pénalise lourdement la structure et hypothèque certains des projets de la saison en cours, dans toutes les disciplines ».

La direction souhaite vivement attirer l’attention de tous sur cette situation injuste et a lancé une tentative de médiation avec la Préfecture.

Espérons que l’issue ne sera pas fatale et que la solidarité des autres acteurs culturels permettra au Point Ephémère de rouvrir sans trop de dommages. Rappelons que ce lieu de création qui abrite aussi un restaurant a largement contribué à donner un souffle nouveau à ce quartier un peu laissé pour compte. Il fait partie des belles initiatives qui permettent la rencontre d ‘un public populaire avec l’art sous toutes ses formes. Un lieu essentiel.

Fabienne Alice Dubois

Ali Baba et les 40 voleurs, un petit bijou au Nouveau Théâtre de Montreuil
L’immense Steve McCurry consacré dans le dernier numéro de Stern Fotografie
Alice Dubois
Alice a suivi une formation d’historienne et obtenu sa maitrise d'histoire contemporaine à l'université d'Avignon. Parallèlement, elle est élève-comédienne au Conservatoire régional d'art dramatique de la ville. Elle renonce à son DESS de Management interculturel et médiation religieuse à l'IEP d'Aix en Provence et monte à Paris en 2004 pour fonder sa propre compagnie. Intermittente du spectacle, elle navigue entre ses activités de comédienne, ses travaux d'écriture personnels et ses chroniques culturelles pour différents webmagazines. Actuellement, elle travaille sur un projet rock-folk avec son compagnon. Elle rejoint la rédaction de TLC en septembre 2012. Elle écrit pour plusieurs rubriques mais essentiellement sur la Littérature.

One thought on “Le Point Ephémère : une fermeture administrative brutale”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *