Tendances
Rayures : les do et les dont la verticalité !

Rayures : les do et les dont la verticalité !

02 avril 2013 | PAR Mariska Konkoly

Tendance absolue et vraisemblablement inévitable : la rayure semble désormais appartenir au must have. Initié sur les catwalks en version mix, totale et surtout en esprit sixties, les créateurs ont puisé leur inspirations à la source graphique résolument asymétrique, appelant aux regards, détournant les apparences horizontalement dessinées. Une question demeure alors : comment défier les lois mathématiques qui vaut aux rayures la réputation d’élargir les formes ?

 Placardage. Down ! De la tête au pied, métamorphosé en rayure géante et loin de vous élargir, la verticale optique risque de faire mal aux yeux  à vos congénères ! L’effet hallucinogène ne semble être attendu à l’affiche de cette tendance. L’idée : un seul et unique conseil qui vaut aussi pour le carreau, un uni / des rayures. Optons donc pour la chemise rayée ample et transparente ou le sarouel à rayures lui aussi mais avec un compagnon uni !

Sixties. Up ! Si il y a bien une chose que la rayure nous accorde c’est l’accessoire en version furieusement sixties (défilé Marc Jacobs en référence absolue). L’espoir d’un bandeau noué dans les cheveux à la pointe du printemps nourrit la tendance de légèreté. Les pochettes et autres chaussures graphiquement revisitées seront se faire l’allié d’une mode couture.

La coupe. Important. Pour que la rayure puisse user de son plus bel effet, il est indispensable de choisir un ensemble minimaliste. Une coupe épurée à l’extrême dessinée avec minutie et d’une élégante simplicité. Robe chasuble en tête et pantalon droit dans la course des pièces à la sobriété exacerbée pour donner son point d’orge à la Ligne de l’été.

Photo : capture d’écran

Photo défilé Marc Jacobs2

A Nantes, la vibrante adaptation d’Opening night de Cassavetes par Ivo van Hove
Les contes de Yolie de Pascale Pons
Mariska Konkoly

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture