Opéra
The end : Un opéra Vocaloïd au théâtre du Chatelet

The end : Un opéra Vocaloïd au théâtre du Chatelet

22 octobre 2013 | PAR Sandra Bernard

the-end2Le théâtre du Châtelet propose un étonnant spectacle : un opéra contemporain sans interprète vivant sur scène ! Comment est-ce possible direz-vous? Grâce à Vocaloid, un logiciel à la pointe de la technologie nippone en matière de création vocale.

[rating=4]

Les quelque visiteurs du Tokyo Crazy Kawaii Paris qui s’est tenu le mois dernier au parc floral ont déjà pu assister à des représentations holographiques d’idoles. Mais ces représentations de 15 minutes n’ont rien à voir avec cet opéra vocaloid.

Ce spectacle a été imaginé par le musicien Keiichiro Shibuya. Pour réaliser cette performance, il a choisi Hatsune Miku, la première idole vocaloid. Cet être totalement virtuel est une jeune fille à la longue chevelure verte et à la voix cristalline. Elle est connue dans nos contrées pour son interprétation du générique de fin de l’animé Black Rock Shooter.

La musique utilise des sons de synthèse  d’instruments à cordes ou à vent classiques, mais aussi de la musique électro. L’œuvre est née d’une collaboration entre des acteurs de l’avant-garde : musicien, auteur et metteur en scène, vidéaste et membre d’un collectif d’architectes new-yorkais. « L’héroïne », habillée par Louis Vuitton, a acquis une notoriété telle que le nombre de visionnages de ses clips sur internet dépasse celui de Lady Gaga. On trouve ici une trame dramatique, des arias, des récitatifs, tout comme dans un opéra traditionnel.

The end promet d’être une expérience des plus originales, à la fois futuriste et esthétique.

Page de l’opéra sur le site du théâtre

Informations pratiques :

Les 12, 13 et 15 novembre 2013 à 20h

En japonais, surtitré

Producteur : Atsunori Toshi (A4A). Soutien à la production : YCAM. Co-réalisation : Théâtre du Châtelet, A4A /
Collaboration costumes : Louis Vuitton.
Avec le soutien de : grand marble.
Remerciements : (C) Crypton Future
Media, ATAK. « Vocaloid » est une marque déposée par Yamaha Corporation

Infos pratiques

La Route du Rock
Abbaye de Noirlac
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *