Tendances

Présentation Wintle, printemps / été 2010 : une décontraction sophistiquée

29 juin 2009 | PAR Claire-Marie

Effet de la crise, certaines marques, dont Wintle, ont abandonné le couteux format du défilé pour la présentation. Moins spectaculaire, la présentation fait porter les vêtements créés par des mannequins statiques. Si l’on perd le mouvement du vêtement défilant, le spectateur a le loisir d’inspecter les finitions à la loupe, la collection se devant donc d’être parfaitement aboutie.

Le choix du Ritz comme lieu de présentation s’interprète alors comme un pied de nez que lance Wintle à la crise. Mais les décors intérieurs à la somptuosité chargée contrastent avec la fraicheur épurée de la terrasse du jardin d’été qui accueille la collection. Cette présentation des modèles à la lumière du jour dans un cadre estival permet une mise en situation réaliste. Le spectateur s’incorpore le vêtement.

Ritz Défilé WintlePrésentation / Défilé Wintle printemps / été 2010

Présentation / Défilé Wintle printemps / été 2010Présentation / Défilé Wintle printemps / été 2010Présentation / Défilé Wintle printemps / été 2010

Présentation / Défilé Wintle printemps / été 2010

Une sophistication décontractée, tels ces nœuds papillons omniprésents portés sur des bermudas. Nœuds papillons trop guindés ? Jsen Wintle, le créateur artistique de la marque éponyme, s’échine à nous prouver le contraire depuis leur retour dans la collection automne / hivers 2010. Ils sont dépoussiérés par un tombé négligemment élégant dû à un tissu souple presque froissé.

Présentation / Défilé Wintle printemps / été 2010Présentation / Défilé Wintle printemps / été 2010Présentation / Défilé Wintle printemps / été 2010Présentation / Défilé Wintle printemps / été 2010Présentation / Défilé Wintle printemps / été 2010

Présentation / Défilé Wintle printemps / été 2010Présentation / Défilé Wintle printemps / été 2010Présentation / Défilé Wintle printemps / été 2010

Des coupes graphiques, comme les plis géométriques de ses chemises blanches qui évoquent l’origami. Les bermudas sont également pincés sur les cotés, donnant une tenue et un tombant gracieux à un vêtement originellement lâche. Ces finitions tirées au cordeau rappellent l’amour de l’architecture et du design du créateur qui a été formé auprès des tailleurs haut de gamme de la rue londonienne de Savile Row. Présentation / Défilé Wintle printemps / été 2010Présentation / Défilé Wintle printemps / été 2010Présentation / Défilé Wintle printemps / été 2010dsc00921

Un jeu sur le tye and dye, soit un délavage en dégradé presque « accidentel ». Costumes roses, bleus et gris délavés aux épaules et revers de veste et nœuds papillons tachés : cet esprit de décontraction très étudié imprègne les couleurs. Convainquant ? A nuancer puisque ce tye and dye s’inspire de la mode de l’été dernier pour le vestiaire féminin, ce décalage temporel rendant ces tenues un peu démodées… et frôlant le kitch ? 

Présentation / Défilé Wintle printemps / été 2010Présentation / Défilé Wintle printemps / été 2010Présentation / Défilé Wintle printemps / été 2010Présentation / Défilé Wintle printemps / été 2010

Présentation / Défilé Wintle printemps / été 2010Présentation / Défilé Wintle printemps / été 2010

L’homme Wintle printemps / été 2010 ? Un esthète de la coupe qui compense son souci de la sophistication par des détails faussement négligés. Son évidente masculinité assume sans complexe des tons poudrés ou des délavages qui peuvent laisser son entourage plus circonspect.

Présentation / Défilé Wintle printemps / été 2010

Claire-Marie Foulquier-Gazagnes

Gad Elmaleh annule sa tournée au Liban
Janet Jackson rend hommage à son frère
Claire-Marie

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *