Tendances

Live Report : Apéro Vintage de Bordeaux au Cercle (31/05/11)

Live Report : Apéro Vintage de Bordeaux au Cercle (31/05/11)

01 juin 2011 | PAR Yaël Hirsch

Le deuxième des quatre apéros vintage de Bordeaux prévus pour cette troisième édition avait lieu le mardi 31 mai dans le joli club privé du Boulevard Etienne Marcel : le Cercle. Cette édition Spéciale « Rétro-Photo » a attiré de nombreux parisiens et les a familiarisés avec la plus délicieuse manière de boire les vins de Bordeaux.

Mardi soir, 19h30, le coup d’envoi de l’apéro vintage a à peine une demie-heure, et le long de la rue Etienne-Marcel, devant la porte discrète du Cercle, une foule patiente et souriante attend dans le soleil de pouvoir entrer déguster en mode « rétro-photo » du vin de Bordeaux. A l’entrée, on nous distribue de grands verres généreux (et surtout pratiques pour l’oxydation) mais pour l’instant vides. Le Cercle est lieu feutré de moquette brune et de murs bordeaux (justement!) sur trois étages, qui rend l’apéro très intime. Des vieux numéros de Paris Match traînent à côté du piano. Agréable, mais ce sera tout et quand même un peu léger pour la thématique « Rétro-photo ». Cependant l’essentiel est là : la bonne humeur des participants et la présence savante et énergique de vignerons qui sont venus nous faire découvrir leurs vins de Bordeaux. Et nous sommes armés pour les entendre 5/5 puisque notre « Pass dégustation » (presque un « passeport » par la taille et par l’utilité) nous permet de nous repérer dans la carte des vignobles de bordeaux et nous rappelle comment déguster (nez, yeux, bouche!) et comment classer les vins de la région.

Pour la presse, nous avons même une salle à nous, au fond du bar (le fumoir en temps normal, mais en cette occasion, pas question d’asphyxier les papilles). Les vignerons viennent parler de leurs vins. Certains le font de manière très traditionnelle… d’autres vantent les vertus d’un vin jeune, avec une étiquette moderne et colorée, parce qu’après tout si boire est un art, cela peut aussi être un plaisir immédiat. Une sommelière est également présente pour répondre à nos questions. On prend peu de chaque vin afin de pouvoir en goûter plusieurs comme lors d’une vraie dégustation, même si ici on ne « recrache » pas et qu’on ne monte pas en puissance et en âge selon les règles de l’art œnologique.

Question rouge, nous avons pu goûter un Medoc assez vif, principalement constitué de Merlot et plutôt fruité (Château Haut Gachin 2009), puis un Pessac-Léognan profond au goût de terre et de tanin absolument délicieux et que nous aurions bien laissé vieillir une dizaine d’années (Château de Rochemoin, 2006). Enfin, l’excellente surprise, c’est qu’il existe du vin de bordeaux blanc et SEC! Ils sont en général très fruités ce qui n’enlève rien à leur charme, loin de là. A ce propos, le château Bonnet Entre-deux-mers 2010 nous a complétement séduits. Autour de la table, sauf lorsqu’un spécialiste du vin (ou de SON vin) parle, les conversation entre convives vont bon train. L’on commente ce que l’on boit, et la manière dont on le boit. l’on s’échange de précieuses informations.

Et le meilleur : on repart deux heures après en ayant enregistré plein de sensations gustatives et d’informations, mais sans l’ombre d’une surdose de vin. Du plaisir, rien que du plaisir et surtout pas de gueule de bois!

Vous l’avez compris : Ne manquez pas les deux derniers Apéro Vintage de Bordeaux les 14 et 28 juin.

Besoin Urgent, l’appli iphone qui dépanne en capotes!
Terriennes : TV5 lance le premier portail sur la condition des femmes dans le monde
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *