Le Buzz

Henri IV retrouve sa tête

16 décembre 2010 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Des scientifiques ont retrouvé et identifié la tête d’Henri IV après des décennies de recherches . Henri IV is back!

La découverte date de 2008  et la certitude d’être face à l’ennemi de Ravaillac a été confirmé mercredi par une étude  du  British Medical Journal (BMJ), rassemblant 19 chercheurs autour de l’ anatomopathologiste Philippe Charlier  qui donne des informations précises sur cette étonnante découverte:  la tête est  « légèrement brunie, avec les yeux à demi clos et la bouche ouverte » et porte plusieurs signes distinctifs: « une petite tache sombre de 11 mm de long juste au-dessus de la narine droite, un trou attestant du port d’une boucle d’oreille dans le lobe droit, comme c’était la mode à la cour des Valois, et une lésion osseuse au-dessus de la lèvre supérieure gauche, trace d’une estafilade faite au roi par Jean Châtel lors d’une tentative de meurtre le 27 décembre 1594 ».

Assassiné par Ravaillac en 1610,  la dépouille d’ Henri IV côtoyait à la Basilique Saint-Denis  avec tous les autres rois de France. En 1793 son cercueil a été  dépouillé par les révolutionnaires, a expliqué à l’AFP Rodolphe Huguet, président du Cendre (Cercle d’études des nécropoles dynastiques et royales européennes), passionné par l’histoire de ce roi.

« Le corps a été jeté dans une fosse commune avec les autres. C’est à ce moment-là, vraisemblablement, que la tête en a été séparée. Aucun document ne dit qui l’a prise. Après la Révolution, des morceaux de dépouilles royales sont réapparus chez des particuliers, un os, un doigt, des cheveux, une omoplate de Hugues Capet », poursuit-il.

La dépouille d’Henri IV, souligne cet historien, était « en très bon état de conservation, car elle avait été embaumée. A l’époque, les gens n’en revenaient pas quand le cercueil a été ouvert car la croyance voulait que seuls les cadavres de saints fussent exempts de putréfaction ». »

L’AFP rappelle que la tête a beaucoup voyagé, d’abord retrouvée  « dans la collection privée d’un comte allemand au 19e siècle, » puis perdue. Elle réapparaît en 1919 lors d’une vente aux enchères à l’Hôtel Drouot, où un antiquaire de Dinard l’achète pour trois francs. » « Il a remué ciel et terre pour prouver qu’il s’agissait bien de la tête du roi, la proposant au Louvre, au musée Carnavalet, mais personne ne l’a cru », ajoute M. Huguet.  La dernière demeure de ce celebre visage fut la maison d’un retraité « de 84 ans qui la gardait en secret depuis 1955 »  selon la société de production cité par l’AFP

Prochainement, une conférence de presse reviendra sur les conditions de la découverte. Les methodes employées par les scientifiques devraient permettre identifier d’autres reliques.

Visuel:  (c) 2010 AFP

Misfits, la série qui fait sensation en Angleterre…
Transformez-vous en héros de Mad Men au Bar du Salon du vintage
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

3 thoughts on “Henri IV retrouve sa tête”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *