Beauté

Kitsune x Shu Uemura, une collection capsule pour la fin de l’année

Kitsune x Shu Uemura, une collection capsule pour la fin de l’année

11 septembre 2015 | PAR Sandra Bernard

Shu Uemura, prestigieuse marque de cosmétiques japonais particulièrement attachée à la France et Kistune, entreprise franco-japonaise fondée en 2002, très prisée des modeurs et modeuses du monde entier et des fans de musique viennent d’annoncer une collaboration autour de 23 produits cosmétiques emblématiques de la marque nippone.  

Le duo touche à tout de la Maison Kitsune : Gildas Loaëc et Masaya Kuroki, s’est associé à Shu Uemura pour une collection capsule de haute volée. Ainsi, après l’année du chat (Chupette Lagarfeld), voici l’année du renard (Kitsune en japonais) pour les cosmétiques iconiques. Les visuels révèlent un syncrétisme entre les univers franco japonais avec des objets emblématiques du quotidien stylisés et laqués sur fond or, à la manière de Mon (les armoiries familiales japonaises). L’on retrouve ainsi le kimono, la théière en fonte, le chapeau pointu et les mochi (pâtisserie japonaise) qui marchent par paires avec une petite robe, une tasse à café, un béret ou encore un croissant. Enfin, le renard “passant” est bien entendu de la partie.

Chaque élément ainsi mis en miroir est une passerelle entre les deux cultures. Mode et  gastronomie dialoguent dans une forme éthérée et furieusement design pour autant de produits collectors que l’on a bien envie de garder en déco, même terminés. Mais si les fashionistas sont déjà sur les crocs, cette collection capsule ne sera disponible qu’a partir d’octobre et jusqu’en décembre.

 Visuel : Images promotionnelles Shu Uemura

« Une brève histoire du futur » ouvre sa première partie le 11 septembre à Bruxelles
Noël Mamère et Patrick Farbiaz, discours directs sur le climat
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *