Tendances
Annabel Winship : Every girl needs a lovely shoe…

Annabel Winship : Every girl needs a lovely shoe…

07 octobre 2010 | PAR Avela Guilloux

Cette année encore, la créatrice de chaussures Annabel Winship nous a concocté une collection haute en couleurs et paillettes, pleine de fantaisie et d’humour…

Ah les chaussures Annabel Winship ! De vraies petites bulles de bonne humeur que l’on porte aux pieds. Découverte du grand public lors de sa collaboration avec le leader de la chaussure André, Annabel Winship sait habiller nos petits petons comme personne. Ses bottes, bottines, babies ou  escarpins, formidablement féminins, ont en outre ce petit « twist » typiquement british, ce petit je-ne-sais-quoi qui fait toute la différence.

C’est en réalisant qu’elle n’a jamais réussi à trouver “sa” paire idéale qu’Annabel Winship se lance dans l’aventure de la création. Complète autodidacte dans ce domaine, son idée est de dessiner des chaussures pour les “vraies” filles, bouts ronds, petits talons, babies et low-boots, tissu Liberty, daim métallisé, strass de Swarovski, des formes travaillées, confortables, avec un vrai souci du détail…

Cette collection ne déroge pas à la règle, qui met encore une fois en avant les thèmes chers à la créatrice : les paillettes et les  » rainbow » tout droits sortis de l’univers enfantin, le léopard détourné avec humour, les étoiles et l' »Union Jack », arborés fièrement sur des escarpins bleu roi. C’est drôle, c’est beau, c’est glamour. Une nouveauté : Annabel a créé des paires de gants, réhaussés de ses motifs fétiches.

Ces chaussures qui brillent par leur originalité restent néanmoins tout à fait portables dans la vie de tous les jours…pas besoin d’attendre une occasion spéciale pour sortir ces petites merveilles. Et tant mieux !  Les hauteurs de talons sont parfaites et garantissent confort et allure, les finitions sont impeccables ( toutes les chaussures sont doublées en cuir rose…so girly !).

Enfin ,on ne peut pas s’empêcher de noter l’humour de la créatrice, qui a doté ses chaussures de noms assez surprenants, loin des Dita, Eva, Sophia qui sont généralement le lot de ce type  de créations. Là encore, Annabel choisit l’humour : chez elle les chaussures en léopard s’appellent Gudule, les escarpins classy Gonzess, et les plus « stars »…Greluche. Quand la créativité ne se prend pas au sérieux, elle est encore plus appréciable !

Les prix restent abordables pour des chaussures de créateurs, mais il faut quand même compter entre 220 et 350 euros pour une paire.

Points de vente : Galeries Lafayette, Franck et Fils, Sarenza.com et sur annabelwinship-shop.com

Visuels : modèles Grimace, Greluche et Echalotte

Gagnez 5 x 2 invitations pour leur concert unique en France le 02/11/10 au TRABENDO !
Deftones à Paris : les 13 et 15 décembre au Trianon
Avela Guilloux

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *