Théâtre
Michèle Guigon est partie faire pleurer les anges

Michèle Guigon est partie faire pleurer les anges

04 septembre 2014 | PAR Amelie Blaustein Niddam

On savait la comédienne et musicienne malade. De son cancer elle avait fait un spectacle empli de grace et de courage. La sensible Michèle Guigon est morte, et notre ventre se serre.
20100205BQ1

La vie va où ? C’est elle qui posait la question en 2010 dans la petite salle Jean Tardieu du Théâtre du Rond Point. Putain, 4 ans et c’etait hier que sa voix belle et grave nous transperçait.

Elle fut metteuse en scène, elle a travaillé avec les meilleurs, Jérôme Deschamps, Alain Crombecque, Denis Lavant pour Big Shoot ou encore Mireille Perrier dans Non rééducable, une pièce chef d’œuvre sur la vie et la mort d’Anna Polikovskaïa.

Ce spectacle là racontait sa vie, ce spectacle là devint nécrologie. Michèle faisait passer les larmes par le rire. Parlait de son cancer du sein au passé. En déroulant chaque période de sa vie, du premier amour aux choix à faire face à ses parents, des rides qui s’installent , au temps qui file, elle faisait résonner son texte et son jeu à elle dans notre vie à nous avec évidence, nous offrant une leçon d’humilité sur la vie qu’il est temps de vivre avant qu’il ne soit trop tard.

Et voilà. En quelque mois, son connard de cancer s’est remis à la draguer de trop prés. Dans Pieds nus traverser mon coeur, elle attrapait son accordéon pour nous parler une nouvelle fois de la mort.

Tu la connais bien Michèle, te laisse pas faire là-haut.

Pas juste.


Michèle Guigon : « Etoiles ou poussières ? » par franceinter

Banksy pour l’indépendance de l’Ecosse ?
[Sortie DVD] « La crème de la crème » de Kim Chapiron : the sexual network
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

2 thoughts on “Michèle Guigon est partie faire pleurer les anges”

Commentaire(s)

  • A Dieu Michèle…

    Tu es, tu étais et tu restes une Étoile !
    Merci pour ce que tu m’as apporté et pour ce que tu es dans mon cœur.
    Dany

    septembre 5, 2014 at 13 h 16 min
  • VIGNON

    salut Pouney

    tu étais passée nous voir l’année dernière quand tu jouais à Cesson, et bien sur que de souvenirs sur les planches de tretaux 90 à Belfort,nos projets de tournée brisées commes les bielles de notre 2cv rouge agonisant ds une cote au soleil levant sur hère com thé sun…., nos voyages en hollande , en bretagne avec un 2cv bleu dans laquelle sur la route de nuit, on faisait répéter Henri pour son concours de la rue blanche,….Dieu sait si on a rit ensemble…et aujourd’hui alors que les yeux pleins de larmes je cherchais à savoir ou aller te dire un dernier au revoir, tu es arrivé à me faire rire aux éclats une dernière fois…Une Michèle Guigon de 64 ans est morte le 2 septembre à Lons le saunier….et nombreux sont tes admirateurs à lui présenter des condoléances qui te sont destinées….
    Il n’y a que toi pour pareille trouvaille …nous faire rire à l’annonce de ta mort..
    Salut Michèle, on sait que tu n’es pas loin.
    Embrasse ta maman.
    Mumu et Fred

    septembre 5, 2014 at 14 h 57 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture