Théâtre

Le temps du Monde fini au festival Nous n’irons pas à Avignon

29 juin 2010 | PAR Amelie Blaustein Niddam

La compagnie Petite Nature propose pour cinq dates seulement dans le joli lieu qu’est Gare au Théâtre, un dialogue entre Galilée, Carroll, Dostoïevski… et les scientifiques modernes … »Le temps du Monde fini » est à découvrir jusqu’au dimanche 4 juillet.

Sur scène une comédienne et un comédien/musicien, des pierres (la réalité et son expérience sensible) et des boîtes (les idées, les concepts qui décrivent ce monde). L’ « incomplétude » fait partie de l’essence même d’un système cohérent… Cette phrase que l’on pourrait deviner de Lautréamont ou d’Antonin Artaud est en réalité la conclusion du théorème de Gödel, immense mathématicien du XXème siècle.

« Le temps du Monde fini » nait du désir d’investir l’espace théâtral pour y entendre le langage scientifique, sans l’expliquer ni l’illustrer. L’ambition de cette création est de faire de la science un langage poétique.

Fondée en 2007 par la metteur en scène et comédienne Elise Truchard (ancienne assistante de Julie Brochen, Claude Buchvald, Valère Novarina…) et Alessandro Vuillermin (diplômé en mathématiques, en lettres et en cinéma, il a travaillé avec Eugène Green). Le temps du monde fini est leur premier spectacle tout public après un spectacle jeune public (tournée 2009 : 80 représentations en France, Belgique, Luxembourg).

Du mercredi 30 juin au dimanche 4 juillet 2010 à 19h à Gare au Théâtre, Festival Nous n’irons pas à Avignon (13 rue Pierre Sémard, 94400 Vitry-sur-Seine, RER B Vitry-sur-Seine)-13 € TR 10€.

Plus Guest et Colt Silvers à la Flèche d’Or le 26 juin !
Avignon : A quand une responsabilité sociale du Festival Off ?
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

One thought on “Le temps du Monde fini au festival Nous n’irons pas à Avignon”

Commentaire(s)

  • zia Doretta

    It sounds very exciting!Mixing the objective, rigid concepts/ language, and and rationality of science with the multi-faceted, subjective, often ephemeral, realm of art must have been quite a task!

    août 2, 2010 at 14 h 02 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *