Théâtre
Le Malade imaginaire revisité par Philippe Person

Le Malade imaginaire revisité par Philippe Person

04 juillet 2022 | PAR David Rofé-Sarfati

Le Malade imaginaire, célèbre comédie de Molière devient sous la chirurgie de Philippe Person et par la mise en scène commune de celui-ci et de Florence Le Corre le terrain de jeu des élèves de la dernière promotion de l’école d’art dramatique du Lucernaire. On rit sans interruption.

Une école d’art dramatique

Voulu par Philippe Person, l’École d’art dramatique du Lucernaire est un lieu de formation et de professionnalisation. Les vingt élèves choisis sur audition bénéficient d’une formation exigeante délivrée par de nombreux intervenants et des invités prestigieux lors de Master Class (Philippe Caubère, Denis Lavant, Romane Bohringer, …). C’est au terme de deux ans de formation que les élèves de la sixième promotion ont quitté ce statut pour devenir comédiennes et comédiens. Pendant deux mois, ils vont jouer Le Malade imaginaire de Molière adapté par Philippe Person et mis en scène par Florence Le Corre et Philippe Person.

 

Les anciens sont les anciens, nous sommes les gens de maintenant

On connaît l’intrigue ; Argan est ce qu’on appellerait aujourd’hui un hypocondriaque. Il vit dans la peur d’être malade et fait le bonheur de médecins plus intéressés à lui plaire qu’à lui dispenser les soins appropriés… ou à lui dire la vérité. Sa fille, Angélique, est amoureuse de Cléante mais Argan préfère à ce dernier un jeune médecin, fils de médecin, nommé Thomas Diafoirus. Toinette, la servante rusée, décide de faire éclater les faux-semblants afin de faire triompher la vérité des sentiments…

De Philippe Person on connaissait le génie de la mise en scène et de l’adaptation. On savait déjà de lui son expertise à couper d’un tiers un texte de théâtre. On se souvient comment il nous rendait intelligible la Mouette de Tchekhov au Avignon OFF en 2018. On a applaudi dès 2019 son adaptation brillante de Une maison de poupée d’Ibsen (programmé Avignon OFF 2023) . Il y pratiquait quelques coupes, avait pris le parti de retirer un personnage tout en conservant la force, les intentions et la richesse subtile du texte. Pour le Malade imaginaire son art de la chirurgie dramatique atteint un sommet ; il transforme une pièce de deux grosses heures en sa moitié moins longue. Et pourtant : tout est là devant nous comme un nectar, comme une première pression à chaud d’un sirop doux et comique. Même les intermèdes dansés et leur drôlerie sont présents sous la forme de ponctuations à la Broadway. Son adaptation nous délivre tout le comique de celle qui sera la dernière comédie de Molière.

Une sacrée troupe

Ce sont donc leurs élèves que le couple Florence Le Corre et Philippe Person dirige pour ce Malade imaginaire condensé. Les bonnes surprises sont nombreuses. Les comédiens ne sont plus définitivement des élèves. Ils sont tous formidables. On pourra nommer Léo Pentecôte, Violette Grimaud, Léa Dumont, Nina Carret, Léo Barros Jones, Bastien Wasser, Grégory Dutoit et Adonide Evesque. Violette Grimaud impressionne dans le rôle de Toinette, Sganarelle féminin. Grerory Dutoit est un fantastique Docteur Diafoirus ; Léa Dumont intrinsèquement drôle défend le personnage d’Angelique; Nina Carret offre sa présence à la femme d’Argan, femme de caractère.

Le public rit sans interruption. Le texte est là et avec lui Molière en son esprit. A ne pas rater pour les Parisiens de juillet.

 

Le Malade imaginaire

Avec : Léo Barros Jones, Nina Carret, Léa Dumont, Grégory Dutoit, Adonide Evesque, Guillaume Ghostine-Matta, Violette Grimaud, Kelly Jehanno, Tamara Lascar, Romane Le Roy, Inès Manglano, Léo Pentecôte, Juliette Sirou, Marie Vono, Bastien Wasser

 

Crédit photo © Nina Carret

« Seyvoz » de Maylis de Kerangal et Joy Sorman : Naissance d’un barrage
Jean-Philippe Audoli nous parle des 47e Nuits du Château de la Moutte
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture