Théâtre

Israël entre en scène à Marseille Provence 2013 Capitale Européenne de la Culture

Israël entre en scène à Marseille Provence 2013 Capitale Européenne de la Culture

20 février 2013 | PAR Amelie Blaustein Niddam

A l’occasion de Marseille Provence Capitale Européenne de la Culture 2013, 40 artistes israéliens sont invités, tout au long de l’année, à présenter leurs créations. Nous vous avons déjà parlé de Sigalit Landau dont l’abri surveille la ville du haut de la Tour Panorama. Aujourd’hui, regard sur la circacienne Orit Névo qui crée avec Archaos « Somewhere and Nowhere ».

Xavier Nataf : Dans le cadre de la présence israélienne à l’occasion de la programmation de Marseille Provence 2013, il y a un événement exceptionnel : une coproduction pour un spectacle entre la France et Israël, dans un domaine peu connu : le cirque

Orit Névo : Il faudrait plutôt parler du cirque contemporain. Les programmateurs de MP2013 sont venus me voir en 2010 en me demandant si je souhaitais présenter un spectacle dans le cadre de l’année capitale. J’ai dit oui, j’étais en train de travailler sur une création. Le ministère des affaires étrangères israélien a eu l’idée de me faire rencontrer des compagnies de cirque à Marseille pour voir s’il y a des collaborations possible. J’ai rencontré Guy Carrara  directeur de  la compagnie Archaos et directeur du Pôle national des arts du cirque méditerranée. La rencontre fut belle et on a décidé de faire plusieurs spectacles ensemble, dont un qui est cette création « Somewhere and Nowhere », qui est une co-création, on l’a co-mise en scène et on aura la chance de la présenter dans le cadre du festival Cirque En Corps, au CREAC du 22 au 24 février.

XN : Quel est la situation du cirque contemporain en Israël ?

ON : Le cirque en Israël est dans l’état dans lequel était le cirque en France au XIXe siècle. Le cirque est un art de la rue là-bas. Il n’y a pas de lieu dédié au cirque. Il y avait un lieu en 2001 que j’avais co-fondé. Cela a duré trois ans. Depuis 2005,  il n’y a plus aucun endroit. J’ai eu de la chance, j’ai pu collaborer avec la France, j’étais un peu extra-terrestre, j’ai toujours travaillé pour des spectacles entiers, pas pour des numéros. Pour moi, c’est une situation normale, mais ce n’est pas comme cela que ça se passe en Israël.

XN : Pour revenir sur ce spectacle, il est question de ports, d’identités, d’allées et venues

ON : Oui, et de l’immigration, c’est l’histoire de Marseille. On parle des moments importants de l’immigration de façon internationale mais aussi, des parcours des personnages. On raconte les états d’âmes intimes des personnages. On traite le sujet de façon globale et très proche.

XN : Quel est le dispositif scénique ?

ON : Il y a deux mâts chinois, deux parallélépipèdes qui sont des cubes rectangulaires, il y a des écrans vidéos et une porte munie de fils qui représente la porte du service d’immigration, il y un jongleur, il y a de la danse, de l’acrobatie, une musique originale écrite par Dori Ben Zeev Il y a 5 artistes sur scène.

XN : C’est une chance réciproque de pouvoir échanger avec la France sur le domaine du cirque ?

Oui, car c’est la France qui s’est démenée pour le développement du cirque contemporain. C’est un rêve de travailler en France. D’une façon plus personnelle, c’est un plaisir immense de créer avec Archaos qui est un mythe pour le cirque contemporain. On a passé une année de création formidable ensemble.

 

Xavier Nataf et Amélie Blaustein Niddam

Le Théâtre Gérard Philipe retrouve sa libre circulation
Qu’est-ce qu’être « Un homme » ? Interview d’Albin de la Simone
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

One thought on “Israël entre en scène à Marseille Provence 2013 Capitale Européenne de la Culture”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *