Théâtre
Fallait pas le dire ! Une pièce réjouissante au Théâtre de la Renaissance

Fallait pas le dire ! Une pièce réjouissante au Théâtre de la Renaissance

22 octobre 2021 | PAR Geraldine Elbaz

Jusqu’en janvier 2022, le duo Arditi/Bouix est mis à l’honneur au Théâtre de la Renaissance dans Fallait pas le dire !, une pièce écrite sur-mesure pour eux. Après Politiquement Correct, nommé deux fois aux Molière en 2017, Salomé Lelouch signe et met en scène une nouvelle pièce moderne et enlevée.

Un couple à la ville et sur les planches

Après Le mensonge de Zeller, Lune de miel de Coward ou encore Le mari, la femme et l’amant de Guitry, le couple formé par Pierre Arditi et Evelyne Bouix revient donc sur les planches, dirigé cette fois par Salomé Lelouch, fille d’Evelyne et belle-fille d’Arditi. Non seulement le duo fonctionne à merveille et joue une partition impeccable mais le texte leur ressemble et leur permet d’exposer un jeu plus abouti, où les intonations et la gestuelle expriment une plus large palette d’émotions.

L’argument

C’est l’histoire d’un couple dont nous découvrons le quotidien et une certaine intimité au fil de leurs discussions plus ou moins animées. Fallait pas le dire, c’est le leitmotiv dans le discours, la rengaine qui ressurgit quels que soient les sujets évoqués : les repas de famille, le rapport à l’argent, la chirurgie esthétique, la politique, l’historique de l’iPad ou encore la trottinette, le voile, la mauvaise foi… tout y passe avec la question fondamentale de savoir s’il fallait ou non s’exprimer sur le sujet et si oui, de quelle manière.

La scénographie

Quand la pièce démarre, les comédiens sont tous les deux sur scène, face public. L’illustration sonore est parfaite : L.O.V.E. de Nat King Cole crée une ambiance immédiatement cosy et chaleureuse.

Des projections vidéo éclairent le décor et l’on observe de gros flocons de neige tomber sur la ville illuminée de réverbères. Le couple sort d’un repas de famille, attend le Uber qui ne vient pas et se dispute au sujet d’un gâteau au yaourt.

Nous allons ainsi assister à un enchaînement de petites scènes de la vie conjugale où les répliques fusent pour le plus grand bonheur du public qui rit beaucoup. Entre chaque scène, des interludes musicaux bien pensés et accompagnés d’un jeu de lumières colorées illustrent les transitions. Les musiques sont entraînantes et impulsent une dynamique. Le décor est élégant et modulable, conjuguant esthétique et pratique.

C’est drôle, rythmé et ça fonctionne.

Une pièce à voir.

 

Visuel : (c) Philippe Warrin

Fallait pas le dire !

Théâtre de la Renaissance

Une pièce de Salomé Lelouch

Mise en scène par Salomé Lelouch et Ludivine Chastenet

Avec Pierre Arditi et Evelyne Bouix

Et la participation de Pascal Arnaud

Jusqu’en janvier 2022

Durée : 1h20

À Rome, Giovanna d’Arco ou Verdi illuminé par ses interprètes.
Boris Charmatz devient le nouveau directeur du Tanztheater Wuppertal Pina Bausch
Geraldine Elbaz
Passionnée de théâtre, de musique et de littérature, cinéphile aussi, Géraldine Elbaz est curieuse, enthousiaste et parfois… critique.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture