Théâtre

Emil Cioran, centenaire: les extraits de ses « Cahiers » au palais de Béhague

Emil Cioran, centenaire: les extraits de ses « Cahiers » au palais de Béhague

27 avril 2011 | PAR Aude Lallart

« On ne devrait écrire des livres que pour y dire des choses qu’on n’oserait confier à personne. » Cioran « De l’inconvénient d’être né »

Pour clore cet anniversaire, les 29 et 30 avril, au Palais de Béhague, Les Arts et Mouvants, Cie à l’endroit des mondes allant vers, en partenariat avec l’Institut Culturel Roumain et l’Ambassade de Roumanie en France, Nathalie Saïdi et l’Envers du décor, mettront en scène des extraits des Cahiers d’Emil Cioran. Selon un texte établi d’après un montage de Georges Banu, dirigée par Laurent Schuh en collaboration avec Karelle Prugnaud, cette lecture tente de révéler un « Autre Cioran », celui qui, né il y’a cent ans, se disait « penseur privé » plutôt que philosophe. Différentes manifestations et plusieurs publications de livres célèbrent l’auteur Roumain, connu pour sa noirceur, décédé en 1995 à l’âge de 84 ans.

Dés le 17 février, les éditions Seuil proposaient Ejaculations mystiques, de Stéphane Barsacq. Durant les deux mois suivants, les éditions de l’Herne, du C.N.R.S., et Alphée publient elles aussi des travaux inédits sur Cioran et la plupart des écrits de l’écrivain, sont maintenant représentés chez Gallimard dans la collection   » Quarto ». En plus de ce travail des maisons d’éditions, le salon du livre accueillait un colloque européen, qui présentait notamment, diffusé pour la première fois en France, le film L’Apocalypse selon Cioran.

L ’ambassade de Roumanie en France rend également hommage à son dernier moraliste (Cioran n’a en effet jamais demandé la nationalité Française) en jouant sa pièce Mansarde à Paris mise en scène par Matei Visniec, et interprétée par la compagnie Papier théâtre. Autre évènement phare : l’organisation par l’hôtel Drouot, de la vente aux enchères des manuscrits de l’auteur, trouvés en 1998 dans sa cave rue de l’Odéon, à Paris, par la brocanteuse Simone Baulez.

Enfin, en  Roumanie, une trentaine d’affiches de Dan Perjovsch illustrées par un fragment de l’oeuvre du moraliste et un dessin au feutre marqueur était exposée pour un mois à Bucarest, aux alentours des gares, stations de métro, et arrêts de bus… Tandis qu’à la bibliothèque Astra de Sibiu, un buste réalisé par le sculpteur Radu Aftenie veille désormais sur la préparation d’un catalogue reprenant une partie des 600 documents légués par la famille.

Festival Django Reinhardt du 22 au 26 juin
The Cherry Blossom Girl se dévoile pour Etam
Aude Lallart

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *