Théâtre
Dans la mesure de l’impossible de Tiago Rodrigues

Dans la mesure de l’impossible de Tiago Rodrigues

26 septembre 2022 | PAR David Rofé-Sarfati

Le metteur en scène portugais, Tiago Rodrigues s’est immergé dans les arcanes de la Croix Rouge et de Médecins sans frontières. Écrit à partir d’entretiens, le spectacle, créé à la Comédie de Genève en février 2022, restitue l’expérience des travailleurs de l’humanitaire.

Le mystère de l’humanitaire.

Tiago Rodrigues, lui qui a choisi de raconter le monde plutôt que de le sauver pose la question de l’action concrète. La pièce met à plat sans surprendre par ses questions ni apporter de réponse. Elle est un témoignage. Une photographie. Pourquoi certains risquent leur vie pour aider les autres ? Comment s’organise leur existence coupée en deux entre les zones de conflits et le retour au pays, entre l’univers de l’impossible et le monde des possibles?

Les réponses ne viendront pas car il s’agit de rendre compte en émouvant. La scénographie à base d’une tente de village de camp de réfugiés qui lentement se déploie durant la représentation ne dit rien de la localisation. Et l’égrenage d’anecdotes qui se refusent à donner des clés donne à la pièce la forme d’une suite de clips au centre desquels seul le pathos opère.

Une oblativité blanche

Les quatre comédiens formidables s’adressent à nous comme s’ils répondaient à nos questions. Toutefois, ils produisent des images plus que des élaborations. Leur réponses sont techniques, informatives, factuelles. La mesure de l’impossible est celle de l’indicible, immense. La souffrance est chosifiée tandis que les humanitaires sont relégués à n’être que d’étranges acteurs angéliques et confiants d’un monde qui les dépasse. Ils sont comme convoqués et on ne saura rien du mystère de cet élan gratuit qui les anime.

Extrait. – Je ne sais même pas pourquoi je raconte cette histoire. Ça ne servira à rien pour votre spectacle. C’est absolument impossible de montrer au public ce qui s’est passe?. Je veux dire : comment ça s’est passe?.

L’expérience spectateur réside dans l’interprétation magistrale des comédiens et dans ce ressenti fuyant saturé de pathos.

Dans la mesure de l’impossible

texte et mise en scène Tiago Rodrigues

en français, anglais et portugais, surtitré en anglais et en français

avec

Adrien Barazzone

Beatriz Brás

Baptiste Coustenoble

Natacha Koutchoumov

et Gabriel Ferrandini (musicien)

 

Visuel Affiche

Festival Excentriques : Argentique et Coaching, deux explorations du mouvement réussies et maîtrisées
Le Bel Alex, l’amour et la beauté
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture
Registration