Théâtre
[Critique] « La Panne » de Dürrenmatt à l’Aktéon

[Critique] « La Panne » de Dürrenmatt à l’Aktéon

12 mars 2015 | PAR Matthias Turcaud

Fabien Buzenet monte La Panne un texte de l’auteur et dramaturge suisse Friedrich Dürrenmatt, une critique de l’absurdité des tribunaux et des administrations mâtinée d’un humour assez gras et décomplexé. A découvrir.

[rating=3]

Dürrenmatt n’est pas si fréquemment joué sur les scènes de France et de Navarre, et c’est pourtant un écrivain d’une singularité rare. La Panne, texte qu’il déclina en nouvelle comme en pièce radiophonique en 1956, en témoigne, tant il oscille entre la grosse farce et, à la manière d’un Kafka, la critique cinglante d’une justice fantoche comme d’une administration absurde.

On y trouve aussi d’autres choses : une mise à distance brechtienne, de régulières brisures de la narration classique et un jeu alerte et permanent avec le spectateur. D’emblée, on nous déclare qu’on va assister à une pièce de Dürrenmatt, un acteur corrige la prononciation d’un autre pour le dire « plus suisse-allemand ».

Par sa mise en scène Buzenet, solidement épaulé par une belle troupe de comédiens, parvient à la fois à nous raconter l’histoire de cet homme d’abord sympathiquement accueilli puis pris malgré lui dans un procès tout en nous questionnant sur le pouvoir, la représentation, l’absurdité et le caractère aléatoire des administrations, ou des mécanismes juridiques. A voir !

Crédit photo : droits réservés.

La Panne de Friedrich Dürrenmatt mis en scène par Fabien Buzenet. A l’Aktéon, 11 rue du Général Blaise (11ème). Téléphone : 01 43 38 74 62.

Infos pratiques

« Veggivore, cuisine astucieuse au fil des saisons » de Clotilde Dusoulier
« Singin’ in the Rain » au Châtelet : une mise en abyme très élégante
Matthias Turcaud
Titulaire d'une licence en cinéma, d'une autre en lettres modernes ainsi que d'un Master I en littérature allemande, Matthias, bilingue franco-allemand, est actuellement en Master de Littérature française à Strasbourg. Egalement comédien, traducteur ou encore animateur fougueux de blind tests, il court plusieurs lièvres à la fois. Sur Toute La Culture, il écrit, depuis janvier 2015, principalement en cinéma, théâtre, ponctuellement sur des restaurants, etc. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture