Théâtre
Comme il vous plaira de Shakespeare par Lena Bréban, reine du spectacle

Comme il vous plaira de Shakespeare par Lena Bréban, reine du spectacle

27 février 2022 | PAR David Rofé-Sarfati

Se saisissant de la comédie malicieusement décalée de William Shakespeare, Comme il vous plaira, Léna Bréban fabrique un spectacle sans défaut restituant l’humour et la jubilation originels.

Une comédie à la Molière

Cette comédie légère écrite vers 1599 a été inspirée par un roman de Thomas Lodge Rosalynde or Euphues’ golden legacie. Shakespeare y a trouvé son héroïne ; et une fable ordonnée autour d’une fabuleuse analyse de l’amour chez une jeune fille.  Lorsque l’on découvre Rosalinde, qui est jouée par l’exceptionnelle Barbara Schultz dont il faut reparler, la jeune fille fuyant la cour de son oncle, se réfugie dans la forêt des Ardennes, accompagnées de sa cousine Célia,  dans une quête de sécurité et d’amour. Le duo sera amené à rencontrer différents personnages, notamment Jacques interprété par Pierre-Alain Leleu qui cosigne l’adaptation. Le personnage de Jacques voyageur mélancolique est présent dans plusieurs pièces de Shakespeare, il sera celui coupable de la tirade si célèbre Le monde entier est un théâtre. Pierre-Alain Leleu rend hommage avec  humour, burlesque et force à ce caractère théâtral shakespearien.

Le monde entier est un théâtre, et tout le monde, hommes et femmes y sont acteurs

La réussite de cette mise en scène n’est pas un aléa, elle confirme le savoir faire de Léna Bréban. La comédienne impressionnait déjà en 2016, dans un seule-en-scène, Garde-barrière et Garde-fou de Jean-Louis Benoît. L’année précédente, elle avait joué dans la pièce de Sharr White, “La Maison d’à côté”, , mise en scène par Philippe Adrien, pour laquelle elle a été nommée au Molière du second rôle. En 2013, on l’avait repérée dans le diptyque de Molière (L’École des femmes et Agnès) monté par Catherine Anne. On la retrouve régulièrement au cinéma et à la télévision. Elle est aussi l’auteure et la metteuse en scène de Verte, un spectacle très jeune public, où elle fabriquait un merveilleux univers entre conte et magie. Durant le confinement, elle imagine pour des représentations dans des lycées Renversante, tiré du livre de Florence Hinckel où elle nous invitait à découvrir un monde où régnerait la domination féminine pour y détricoter quelques clichés solides.

En début de saison, c’est au Théâtre du Vieux Colombier, au sein de l’univers d’excellence de la Comédie Française, que Léna Bréban présentait un très réussi Sans Famille d’Hector Malot. La comédienne qui brille d’une infaillible intelligence du jeu et d’une forme d’humilité agissante y réconciliait classicisme et innovation, art dramatique et entertainement. Avec Comme il vous plaira, elle reprend l’équation et ajoute l’injonction de Shakespeare : Les acteurs colonisent l’ensemble de la salle, entrent et sortent par les portes réservées au public, montent dans les corbeilles, balcons et poulaillers. : le monde entier est un théâtre.

Le fou se croit sage ; mais le sage sait qu’il n’est qu’un fou

Personne ne va mourir et à la fin de Comme il vous plaira, comme chez Molière, tout s’arrange. Les pièces de  Shakespeare ne connaissent pas de demi-mesure : les tragédies sont aussi sombres que  les comédies légères. Lena Bréban appuie le trait ; elle vitamine l’édifice théâtral ; on se délecte de la vitalité des personnages, de la modernité des mots  et de son ajout comique et tendre de chansons connues. 

Certainement parce qu’elle est dirigée par une authentique et talentueuse comédienne, la troupe émerveille. Géniale Ariane Mourier, piquante Léa Lopez, formidables Adrien Dewitte, Adrien Urso, Éric Bougnon, et Jean-Paul Bordes. Chacun impressionne. Et puis, s’ajoute un ravissement bluffant devant le jeu de Barbara Shulz qui face à l’habile Lionel Erdogan emporte le public. La comédienne au vaste spectre dévoile une variété de jeu et une solide puissance comique.

La crise sanitaire s’éloigne un peu plus. La pièce est un éclat de rire. La joie est prégnante. Au baisser de rideau, les applaudissements sont soutenus ; comme un cri du coeur, une spectatrice conjure dans un souffle en direction des comédiens : c’est trop bien, ne partez pas.

What else ?

 

 

 

 

Comme il vous plaira, Une comédie de William SHAKESPEARE, Adaptation: Pierre-Alain Leleu, Mise en scène : Léna Bréban, Collaboratrice artistique : Axelle Masliah, Scénographie : Juliette Azzopardi assistée de Jean-Benoit Thibaud, Avec : Barbara Schulz, Ariane Mourier, Lionel Erdogan, Pierre-Alain Leleu, Éric Bougnon, Léa Lopez, Adrien Urso, Adrien Dewitte et Jean-Paul Bordes.

Crédit Photo ©Francois Fonty

Une journée au Cabaret de curiosités de Valenciennes
L’art lyrique secoué par la guerre en Ukraine, Valery Gergiev en difficulté, Anna Netrebko prend finalement position.
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture