Théâtre
Claudie Russo-Pelosi signe une mise en scène très réussie de L’Écume des Jours de Boris Vian 

Claudie Russo-Pelosi signe une mise en scène très réussie de L’Écume des Jours de Boris Vian 

05 septembre 2022 | PAR Geraldine Elbaz

Prolongé jusqu’au 16 octobre 2022 au Lucernaire, le spectacle musical L’Écume des Jours adapté et mis en scène par Claudie Russo-Pelosi et porté par la compagnie des Joues Rouges est un enchantement. Une très jolie découverte et des talents à suivre.

Une référence littéraire 

Écrite en 1946 par Boris Vian, L’Écume des Jours décrit dans un style original truffé de néologismes un univers poétique fantaisiste. Nous suivons donc le quotidien de Colin (Ethan Oliel ou Baptiste Hérout), jeune homme fortuné et oisif entouré d’amis. Nicolas (Stéphane Piller ou Adelin Tirado), son cuisinier, lui mijote de bons petits plats. Il reçoit souvent son grand ami Chick (Charles Garcia ou Basile Sommermeyer), collectionneur invétéré des œuvres de Jean-Sol Partre, aimé d’Alise (Claudie Russo-Pelosi ou Sara Belviso). Quand Isis (Emilie Le Néouanic ou Aurore Streich) lui présente Chloé (Lou Thilly  ou Léa Philippe) lors d’une soirée, c’est le coup de foudre mais un nénuphar va contrecarrer ses projets de bonheur…

Boris Vian rédige dans un contexte d’après-guerre en quelques mois L’Écume des Jours avec le dessein secret de remporter le Prix de la Pléiade. Adepte de calembours et de contrepèteries, l’auteur, ingénieur de formation, est un grand passionné de jazz qui passe ses journées à écrire, à jouer de la trompette et à peindre. À l’époque, il côtoie Raymond Queneau, Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir, qui vont le soutenir en vain. Le livre est refusé et Boris Vian supporte mal cet échec. Mort précocement à l’âge de 39 ans, l’auteur ne connaîtra qu’un succès posthume mais deviendra une référence par la suite. L’Écume des Jours aborde des thèmes chers à l’écrivain comme l’amitié, l’amour, le jazz mais aussi la maladie et la mort.

Une adaptation réussie

Dans le cadre d’un projet de fin d’étude au Cours Florent, Claudie Russo-Pelosi choisit d’adapter le roman de Boris Vian sur les planches. Elle fait alors partie d’une jeune troupe de comédiens passionnés et talentueux : Les Joues Rouges. 

Sur scène, ils sont neuf. Doués, pétillants, émouvants, ils incarnent magnifiquement leurs personnages et s’impliquent totalement. Ils chantent, dansent, virevoltent et servent un texte poétique d’une sensibilité rare. Le tout dans une mise en scène esthétique lumineuse, bien rythmée avec de vraies trouvailles scéniques. Le public est conquis, bercé par la musique de Duke Ellington et les mots de Boris Vian, embarqué par l’enthousiasme et l’énergie d’une troupe qui n’a pas fini de faire parler d’elle. 

Un spectacle musical tout à fait réjouissant qui donne un nouveau souffle à l’œuvre de Boris Vian. Un très bel hommage.

 

Visuel : (c) Charles Decoux

L’Écume des Jours 

Théâtre musical 

Au Lucernaire

Jusqu’au 16 octobre 2022

1h15

Conversations with Friends : Par-delà les écrans
Les 100 sites du Loto du Patrimoine dévoilés
Avatar photo
Geraldine Elbaz
Passionnée de théâtre, de musique et de littérature, cinéphile aussi, Géraldine Elbaz est curieuse, enthousiaste et parfois… critique.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture