Théâtre

Bruno Wolkowitch et Olivier Marchal, deux flics en déroute à la Pépinière Théâtre

18 février 2011 | PAR Yaël Hirsch

Le réalisateur de « 36, quai des Orfèvres » et l’acteur phare de « P.J. » se donnent la réplique dans une pièce policière sombre de l’auteur américain Keith Huff. Une ambiance glauque à souhait, mise en scène par Benoît Lavigne, pour un duo qui oscille entre intrigue policière et  grandes questions existentielles.

Ils sont amis d’enfance, l’un est marié avec deux enfants, l’autre éternel célibataire. Sous les pluies torrentielles du Lac Michigan en été, Joey (Bruno Wolkowitch) et Danny (Olivier Marchal), vivent une saison en enfer. En flash back, ils racontent leurs problèmes pour monter dans la hiérarchie à cause des politiques de quotas, l’attaque mystérieuse dans l’appartement de Danny qui blesse son fils Luca à la tête, et la rencontre avec un serial killer cannibale que les deux flics n’ont pas su percer à jour et laissé repartir avec sa victime. Ils sont mis à pied. Malgré le rapide débit de parole et la tension violente de l’intrigue, celle-ci se concentre plus sur les doutes des deux héros que sur une véritable enquête de police. Alors que l’un convoite la femme de l’autre, que ce dernier trafique de la drogue pour arrondir les fins de mois de sa famille et que tous deux sont imbibés d’alcool du soir au matin, retrouver de quel côté se situe la justice est une quête impossible.

Dans une ambiance moite et tendue à la « Mystic River » parfaitement servie par la scénographie de Laurence Bruley, les deux comédiens donnent une belle performance d’1h30. Si au début, ils passent un peu à côté de leur sujet, en débitant le texte parlé et familier de Keith Ruff dans une précipitation qui devient monotone, ils s’installent peu à peu dans leurs rôles, et sont tout à fait convaincants dans la peau de deux flics de l’Illinois paumés jusqu’à l’interchangeable. Le challenge était grand pour les deux acteurs, puisque la pièce du dramaturge de Chicago avait été acclamée Outre-Atlantique avec Daniel Craig et Hugh Jackman dans les rôles des deux collègues au Harvard Club de New-York en 2009…

Jolie performance, donc, saluée par un public ravi.

Crédits photo : Mirco Magliocca

Britney : Le clip Hold it against me, enfin sorti en entier
Flashmob Gainsbourg demain à 12h
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

One thought on “Bruno Wolkowitch et Olivier Marchal, deux flics en déroute à la Pépinière Théâtre”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture