Performance
« Tout Faire » : prometteur Florian Pautasso

« Tout Faire » : prometteur Florian Pautasso

21 mai 2015 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Si La Loge est en péril, le lieu reste un incontournable pour quiconque s’intéresse à l’avenir de la performance.  Jusqu’au 22 mai, Florian Pautasso tente l’impossible avec pas mal de talent : Tout faire.

[rating=3]

image-746Le Tout-Faire c’est à peu prés l’opposé du Pas-tout lacannien. Tout faire. Cela est impossible bien sur. Ce garçon se présente à nous, vétu d’une chemise à jabots et d’une veste jaune moutarde. Jonché sur un petit podium lumineux, qui semble être un cercueil, il nous aura d’abord expliqué que son histoire n’est pas plus valable qu’un autre. Avec la touche de kitsch qui semble être désormais la ligne de fabrique de tous les spectacles du genre, il s’attaquera à une version désabusée de « Avec les filles j’ai un succès fou ». Du coup on s’arrête sur les paroles : »Elle reviendra ou peut-être qu’elle me téléphonera
Pour me dire qu’elle ne m’oublie pas
Qu’elle n’oublie pas cette soirée dans mes bras
Les mots d’amour ça lui plaît « 

Tout faire pour le garçon c’est d’abord baiser tout le monde, les mecs, les filles, les vieux. Au sens propre et au figuré dans un appétit boulimique qui méprise « ceux qui choisissent ».
Qu’est ce qu’une vie ? Semble demander ce spectacle, si elle n’est pas remplie par tous les trous, physiques et inconscients. Entre le sexe et la mort, ici, la ligne semble courte et direct. On est dans la fusion d’une oraison funèbre à l’époque baroque. ( RIP Michel Morin) .
Florian Pautasso a de l’élégance et de la présence. Il dérange et surprend aussi. C’est le genre de garçon que l’on verrait bien intervenir chez Yves Noël Genod. A suivre mais pour le moment, à vouloir Tout Faire : le jeu, l’écriture et la mise en scène, il se perd parfois dans la tentation d’un confortable déjà vu, notamment dans le jeu de l’accumulation des mots. Mais cet écueil est bien pardonnable, ce mec là, déjà repéré l’année dernière au Festival Impatience et habitué de La Loge est à voir, surtout pour son travail de posture frontale.

Infos pratiques

Espace 93 Victor Hugo
Le Forum de Blanc-Mesnil
Weidmann-Charlotte

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture