Jeune Public
Les Odyssées, le cadeau idéal de fin d’année !

Les Odyssées, le cadeau idéal de fin d’année !

07 novembre 2022 | PAR Amelie Blaustein Niddam



Au Théâtre Libre pendant toutes les vacances d’hiver, Laure Grandbesançon quitte le micro de son iconique podcast pour monter sur scène et pour le plus grand plaisir de ses jeunes auditeurs et auditrices, ravi.e.s de « voir » sa voix en vrai !

Les Odyssées est d’abord un podcast de 90 épisodes racontés par la voix pleine d’aventures de Laure, écouté et on vous l’assure, réécouté par 20 millions de mômes entre 5 et 10 ans. C’est surtout pendant les confinements que l’effet s’en est ressenti. Alors que les écoles étaient fermées ou vides d’enseignant.e.s, ce podcast enthousiaste et précis a remplacé les cours d’histoire.

Pour basculer de la radio à la scène, Charlotte Saliou a pensé un décor comme dans le plus classique des Feydeau. Il y a une façade pleine de portes et, on le devine vite, pleine de surprises. Tous les codes du théâtre jeune public non contemporain sont employés de façon assumée. Sur le plateau, Laure Grandbesançon est accompagnée de Baptiste Belaïd, dans le rôle de Jimmy, le patron d’Happy Nouilles, le resto qui cache « le bureau des odyssées ».

Trois histoires sélectionnées, presque quatre, sont jouées avec une emphase généreuse qui amuse terriblement les enfants. Presque quatre, oui, car au cœur du spectacle, les origines du podcast sont révélées. Une histoire personnelle, celle de la famille de Laure, dont la grand-mère, chinoise, a épousé un voyageur occidental sans savoir parler la même langue. La comédienne dit : « L’histoire est toujours faite par des humains ». Les Odyssées, que ce soit dans leur version podcast ou spectacle, viennent dire que les vrai.e.s héros et héroïnes n’ont rien à envier à ceux et celles de la fiction.

Les enfants sont donc enchantés de découvrir trois histoires, déjà entendues sur le podcast, dans cette version augmentée. Nous partons ainsi au XVIIe siècle, à bord de L’Étoile, avec Jeanne Barret, travestie en homme pour pouvoir librement exercer son métier de botaniste. Puis nous avançons dans le temps, en 1922, pour découvrir avec eux la tombe de Toutankhamon, oubliée depuis 3 000 ans. Et enfin, nous flirtons avec notre époque, en 1970, pour revivre l’épopée inouïe de la mission Apollo 13.


Ces trois histoires sont des leçons de courage, de pugnacité et de curiosité.
Jeanne Barret a fait avancer la cause des femmes, elle a été, une fois découverte, saluée par Louis XVI. Si Howard Carter avait abandonné, nous ne connaitrions pas aussi bien les rites égyptiens, et si les astronautes Jim Lovell et Fred Haise n’avaient pas eu un sang-froid à toute épreuve, Apollo 13 aurait fini en drame.


Les Odyssées, ce sont également deux livres dont le second vient de sortir aux éditions Arènes.

Les samedis et dimanches à 14h jusqu’au 1er janvier, tous les jours à 14h pendant les vacances d’hiver, et les 25 et 26 novembre à 19h, au Théâtre Libre, 4 bd de Strasbourg, 75010 Paris.

Visuels : © Jean Penninck.

 

 

« State of Happiness », l’or noir au cœur d’une saga norvégienne sur Arte
Rosa Bonheur à l’affiche au musée d’Orsay
Avatar photo
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture
Registration