Danse

Moderne et surprenant, le dernier Pietragalla !

09 mars 2009 | PAR Thomas

Jusqu’au 15 mars au Palais des Congrès de Paris, Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault, couple dans la vie et sur scène, nous offrent « Marco Polo », un ballet haut en couleurs et surprenant.

 

Marco Polo, aventurier et voyageur vénitien du XIIIe siècle, parcourut la route de la soie et découvrit les contrées inexplorées de l’empire du Milieu, dont il fit le récit dans son « Livre des Merveilles ». C’est ce qui a inspiré Pietragalla, dont le spectacle, qui n’entend pas être une fresque historique, est constitué en cinq tableaux, symbolisés par les cinq éléments asiatiques : feu, bois, eau, terre, métal. La mise en scène est résolument moderne et a tout d’une œuvre du XXIe siècle.

 

mp4

 

Danse hip hop, capoeira, danse contemporaine, danse classique, arts martiaux, tous les genres sont réunis, quitte à déboussoler. Un film d’animation à la japonaise, présent comme fond de scène pendant tout le spectacle, crée un univers entre le réel et l’imaginaire, ajoutant une émotion toute particulière aux mouvements des danseurs (on se prête à penser parfois au film Valse avec Bachir, qui a usé du film d’animation comme vecteur émotionnel). La musique, omniprésente, forte, détonante (on reconnaît des musiques du dernier album de Christophe) complète le tableau survolté, étrange et fantastique. Qui plus est, les 20 danseurs de la troupe sont heureux  dans ce spectacle, ils sont beaux, inépuisables et parfois drôles. 

 

marco poloRendre l’ensemble cohérent, captivant voire ébouriffant n’était pas chose aisée. Mais le pari est plutôt réussi. Reste cependant une petite amertume. Celle de la surabondance et parfois du pathos. Peut-être trop de tape-à-l’œil. Une mise en scène qui cherche trop à satisfaire le spectateur en action et émotion. Cela en devient malheureusement un peu moins crédible.

 

Reste un spectacle impressionnant, original et auquel le public, familial, a apporté une ovation durant les deux premières représentations.

 

 

Marco Polo, du 6 au 15 mars à Paris, Palais des Congrès.

Autres représentations : Anvers le 18 mars ; Bruxelles les 20 et 21 mars ; Mérignac le 7 avril ; Genève les 20 et 21 avril ; Lotz les 26 et 27 mai.

 

Site officiel de la compagnie de Marie-Claude Pietragalla : www.pietragallacompagnie.com

 

Thomas Djian

 

marco polo

 

 

Le clip du spectacle :

Evangeline Lilly et David Duchovny : Egéries de la marque Baume et Mercier & Moi
« Controverses, photographies à histoires », à la BnF
Thomas

One thought on “Moderne et surprenant, le dernier Pietragalla !”

Commentaire(s)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *