Danse
« Mes mains sont plus âgées que moi » de Danya Hammoud au festival June Events

« Mes mains sont plus âgées que moi » de Danya Hammoud au festival June Events

06 juin 2014 | PAR Camille Lucile Clerchon

C’est en ouverture de la 8ème édition du festival June Events, organisé par l’Atelier de Paris – Carolyn Carlson que la jeune chorégraphe libanaise Danya Hammoud a dévoilé sa nouvelle création intitulée Mes mains sont plus âgées que moi. Une pièce dont la retenue et l’austérité servent l’intensité du mouvement et la nécessité du propos ; une pièce qui puise sa sève dans l’histoire tourmentée du Liban sans s’arrêter à ses frontières.

Après le solo Mahalli, qui la fit connaitre en France, Danya Hammoud crée Mes mains sont plus âgées que moi et s’entoure de Khouloud Yassine et de Mounzer Baalbaki.

Danya Hammoud y creuse avec opiniâtreté l’idée de condensation du geste comme de l’histoire ; l’exigence de son travail conceptuel y est servie par de remarquables interprètes.

Les trois danseurs sobrement vêtus et éclairés, sur un plateau nu, s’animent d’interactions successives. Danya Hammoud a souhaité travailler sur l’acte meurtrier ; une violence sourde imprègne toute la pièce, de rapports de force manifestes en manipulations (au propre comme au figuré, sans doute), un enchainement lent et implacable qui ne mène nulle part tandis que s’accumulent les visions des dominations mouvantes, des alliances instables et des corps inertes.
Chaque acte s’accomplit dans son évidente vanité, chaque mouvement dans sa plus stricte intention, entraînant sa plus rigoureuse conséquence.

Et puis, il y a ces regards, frontaux et intensément humains, qui plongent dans ceux du public. Par cette adresse si forte, la violence est ramenée à son caractère collectif et à sa dimension désespérément humaine.

Et nous éprouvons comme une fatalité dans cette cruelle histoire condensée.

Vu au Festival June Events le 4 juin. Le festival se prolonge jusqu’au 20 juin. Tout le programme ici.

Visuel : © Alain Monot

Infos pratiques

« Divin moyen âge », par Alessandro Barbero
[Live Report] Les deuxièmes trophées des influenceurs
Camille Lucile Clerchon

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *