Danse

Les balances de Louis Barreau au Festival Avis de Turbulences

Les balances de Louis Barreau au Festival Avis de Turbulences

05 octobre 2017 | PAR Amelie Blaustein Niddam

KLISIS KLISEIS est la dernière création de la Compagnie de danse Louis Barreau. Un quatuor qui se balance au son des Cure dans le cadre du treizième Avis de Turbulences, le festival qui repère les chorégraphes encore confidentiels.

Carine Caro, Marion David, Félix Maurin et Thomas Regnier attendent là au son de « In Your House » de The Cure. Ils ne bougent pas encore. Vite ils vont nous offrir une traduction dansée de ce qu’est un morceau de rock.

Les boucles se font course. Les éclats de Robert James Smith  sont un solo obsessionnel, le refrain est lui un balancement de bras à tendance répétitive. L’idée est canon. Travailler sur les répétitions est un acte ultra actuel, ce n’est pas Alessandro Sciarroni qui nous contredira. Mais dans la traduction chorégraphique, Louis Barreau semble multiplier les références et s’oublier lui-même. Les déphasages d’Anne Teresa De Keersmaeker et les courses de Carolyn Carlson sont ici identifiables. Cela est bien normal, en art chorégraphique, de faire sien les gestes des maîtres. Mais là, le manque d’écriture gène.

Pourtant il y a du talent et de l’engagement au plateau. Kliss Kliseis vaut pour un moment parfait, qui signe la patte d’un homme à suivre. Une réplétion balancée, quasi statique, ultra new wave sous une douche de lumière qui s’amuse des ombres. Là, on est dans le rythme des guitares qui ne veulent rien lâcher, qui ne veulent pas exploser, ce serait le début de la fin.

Le quatuor de danseurs est généreux, et plus le spectacle avance, plus leurs corps semblent dialoguer comme ils auraient du le faire au commencement. Les propositions à l’écriture quasi techno sont à saluer, les bras mécaniques et hystériques fonctionnent à merveille.

Un spectacle imparfait mais qui témoigne de l’effervescence du milieu de la danse. Louis Barreau est un chorégraphe à surveiller.

La suite du programme, il se déroule à l’Etoile du Nord
jeudi 5, vendredi 6 & samedi 7 octobre / 20h30
AUX PORTES DE L’OUBLI Sébastien Ly création

mardi 11 & mercredi 12 octobre / 20h30
LE MOULIN DES TENTATIONS Maxence Rey

vendredi 13 & samedi 14 octobre / 20h30
A BOUCHE QUE VEUX-TU Sandra Abouav

jeudi 19, vendredi 20 & samedi 21 octobre / 20h30
LES APPRENTIS SORCIERS François Stemmer création

mercredi 25 & jeudi 26 octobre / 20h30
CHRONIQUE DIPLOMATIQUE Lucie Augeai & David Gernez création
ALMANAC & C’EST CONFIDENTIEL Alina Bilokon & Léa Rault création

Visuel : © Roger Fusciardi

Jared Leto dans la peau de Hugh Hefner
Le prix Nobel de Littérature décerné à Kazuo Ishiguro
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. amelie@toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *