Musique
Une playlist du boulevard et du crépuscule

Une playlist du boulevard et du crépuscule

20 septembre 2020 | PAR Antoine Couder

Cette semaine Sault, Artl, Midlife, Dua Lipa remixé par Kaytranada et Emilee. 

Les fleurs — Artl

C’est sans doute des sortes de Rita Mitsouko du XXIème siècle, revenus à la source de la musique ancienne trempée dans ce blues savant dont le guitariste Sing Sing fait son miel pendant qu’Eloïse Decazes farfouille le répertoire pour en faire chaque fois une performance. Ici avec la chorégraphe Madeleine Fournier dont on a déjà dit tout le bien que l’on pensait d’elle.

 

Rare air — Midlife

«On est partis du constat que les enregistrements studios sont en quelque sorte devenus les nouveaux points de référence de la musique, avant d’être joués en live. Pourtant, les versions ont toutes deux des vocations différentes bien qu’elles sont complémentaires et s’influencent mutuellement. Notre travail se base sur ce flux assez naturel entre le live et le studio, puis le retour au live et à l’improvisation.», explique le chanteur australien Kevin McDowell.  

 

Wildfire — Sault

Sans doute le son de la semaine pour sa délicatesse façon Soul II Soul, comme une forme de retour à un groove faussement vintage qui illumine de ses longues trainées vocales le ciel obscurci de notre horizon. Le morceau d’ouverture d’un album magnifique et réconciliateur.

Mely out reach— Emilee

Crépuscule nous voilà; sirène au bord de l’eau attendant l’orage qui couve et dont les volutes tout en chant sacré laissent réa-apparaître un paysage plein de langueur et de soupirs qui s’achèvent en une palpitante psalmodie. 

 

Don’t start now — Dua Lipa (remix Kaytranada)  

Tout à son ouvrage de recomposition des sons du dance-floor, le DJ Canado-haitien retourne et enfonce le tube de Dua Lipa sous une épaisse couche de troubles et de mélancolie sans jamais renoncer à son rythme cardinal., impeccable et impérieux.

 

visuel : Emilee

A CŒUR BATTANT, film brillant et tendre sort le 30 Septembre
Chloé Béron, fondatrice du CIAM : « Nous voulons être un refuge, quand tout s’effondre »
Antoine Couder
Antoine Couder est journaliste. Il est l’auteur de « Fantômes de la renommée (Ghosts of Fame) », sélectionnée pour le prix de la Brasserie Barbès 2018. Son travail explore le lien narratif entre document et fiction et plus particulièrement le thème de la musique, entendue au sens de l’écoute et de l’inspiration qu’elle procure. Il prépare actuellement une biographie de Jacques Higelin (Castor Astral, 2020)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *